Dîtes moi que c'est une blague !

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Aujourd'hui, je me réveille très contente car je suis enfin en vacances totales pendant une toute petite semaine. L'idée me vient de (quand même) lire les infos sur Guysen et Juif.org. Je vais dans ma boîte mail regarde les horreurs qu'il se passe dans le monde, quand tout un coup ..
Je tombe sur ça : http://www.juif.org/go-news-139959.php !
Dîtes moi que c'est une blague ? Que c'est juste pour nous faire rire (jaune) ?
Bref .. Tout ce que j'ai a dire c'est : Chassez le naturel, et il revient au galop !

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Pourquoi tant de mystere ?

Explique, ce sera plus simple !

Merci.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Non, ce n'est pas une blague, c'est d'après France infos le résultat de l'impossibilité grandissante d'enseigner la "Shoa" à certains élèves. .

Mais c'est aussi le résultat d'un certain climat.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

En gros, on veut enlevé le mot "Shoah" dans les livres scolaire et utiliser le terme de "Génocide des juifs et des Gitans".
Un certain climat? C'est à dire Galil308 ?
Faut-il changer l'histoire à chaque fois qu'il y a un problème ?

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

"En gros, on veut enlever le mot Shoa" . .

Oui, parce que des enseignants ont étés victimes de violences par des élèves négationistes. . Donc l'éducation nationale baisse les bras. . Ce qui n'est pas pour moi la solution.

"Un certain climat"

Oui, lorsque dans Paris, on peut voir des drapeaux Israéliens brulés en manif. . Et que je n'ai pas pu voir de réaction de la police, mais sans doute ais-je la vue basse. . ?

Bien sur, qu'il ne faut pas changer l'histoire, mais que proposes-tu dans ce climat de politique pro-arabe lancé il y a plusieurs decennies par un très grand homme, je devrais plutôt parler d'un homme grand par la taille et surement pas grandi par sa réflexion de " Peuple sur de lui et dominateur"

Un homme qui vend des Mirages mais refuse de livrer des pièces détachées en cas de guerre. .

Parce qu'il est bien connu qu'un Mirage n'est construit que pour aller chercher le pain ou partir en week end. .

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Je pense qu'il ne faut pas enlever le mot "Shoah" parce que la France est pro-arabe. Si les gens ne sont pas contents c'est pareil. De toute façon, c'est toujours pareil.
Ca changera jamais. Jamais.
Vivement que j'parte.

Stephane Hubert
Stephane Hubert

Oui l'opinion française est assez nettement pro-palestinienne alors que l'opinion américaine est assez nettement pro-israélienne.
Ce sont des doxa, pour employer le terme grec.
Des deux côtés une certaine partialité et un parti pris se fait jour: il faut le reconnaître. Ce qui se dit en Amérique au sujet du Proche-Orient n'est pas tellement plus ragoutant que ces mesures prises par l'éducation nationale française afin d'atténuer voire d'expurger la Shoah des manuels scolaires. Il y a un parti pris pro-israélien aux USA qui occulte une partie (la moitié ?) du problème -ou de la question- du Proche-Orient.
Il est extrêmement difficile de tenir les deux, l'aspect israélien et l'aspect palestinien, que ce soit dans un texte, ou dans une discussion en France effectivement. Cela devient vite passionnel.
À ces Français un peu trop oublieux de leur passé j'ai envie de leur dire 2 choses simplement: après le vote des lois antisémites de Pétain, un panneau devant les jardins publics affichait "interdit aux Juifs et aux chiens". Deuxièmement après le port obligatoire de l'étoile jaune en France, les Juifs durent se rendre aux commissariats pour acheter (oui acheter!) le bout de tissu avec l'étoile de David qu'ils devaient coudre eux-même.
Ceci dit selon Goldhagen (les bourreaux volontaires d'Hitler, Seuil) trois pays se distinguèrent par leur résistance à la déportation des Juifs durant l'occupation. Dans l'ordre: la Bulgarie, l'Italie et la France.
Le cas de la Bulgarie est notable, surtout pour un pays de l'Est. Les Bulgares se rendirent sur la place de Sofia pour protester aux cris de "Nous voulons que nos Juifs restent". Le patriarche orthodoxe de Sofia demanda à l'occupant que cessent les persécutions, au nom de la religion chrétienne. Aucun Juif ne fut déporté en Bulgarie.

Stephane Hubert
Stephane Hubert

Oui Nouchee je comprends ton indignation mais le climat est actuellement passionnel. Il y a des raisons qui tiennent à la géopolitique.

Depuis la Chute du Mur de Berlin le monde se divise en deux camps, un camp judéo-israélien et un camp arabo-palestinien. Les extrêmes ont malheureusement réussi à entraîner leur propre camp, juif et arabe, dans ce qu'il faut bien appeler leur folie.
Avant la Chute du Mur, les USA soutenaient Israël et l'union Soviétique les pays arabes: la menace d'une troisième guerre mondiale empêchaient les extrêmes d'être intervenants et acteurs dans le débat politique, juif ou arabe.
Depuis la donne politique (ou géo-politique) a complètement changé. Après les négociations de 2000 qui furent un échec de plus, après l'Intifada qui s'ensuivit, un climat nauséeux d'antisémitisme commença à se faire jour dans notre pays. Il fallut que les musulmans modérés et le représentant de l'Islam en France, Boubakeur, interviennent pour briser cette spirale infernale. Il fallut que des Français , Israélites et arabes, des étudiants pour la plupart, organisent des réunions conjointes dans les écoles, en banlieue le plus souvent, pour dire et convaincre leur public lycéen ou collégien qu'il ne fallait pas importer l'Intifada chez nous. Que ce serait une grave erreur ... A la différence des pays anglo-saxons, notre pays ne connait pas de tensions inter-communautaires.


Certains Français doivent probablement penser que ce n'est pas la Shoah qui fait obstacle à la réflexion et à la résolution de la question palestinienne (d'une certaine façon c'est vrai et on peut en débattre !) , mais ils poussent d'un cran dans ce qu'il faut hélas bien appeler un certain révisionnisme en expurgeant les manuels scolaires de ce terme. Je leur laisse ce choix. Un choix étymologique ? Un curieux choix en effet.

Mais que que l'on emploie le terme 'Shoah' ou 'Génocide des juifs et des Gitans' ou 'klqdsfkjsfjkhgfjg' (!!) ou quoique ce soit, ça ne change rien au fait. Longtemps après que les manuels français de l'Éducation Nationale soient périmés, on se demandera encore comment et pourquoi cela a pu avoir lieu !!
Je cite Gœring au procès de Nuremberg en 45: "Dans mille ans on parlera encore de ce que nous avons fait."

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

shoah est un mot hébreux, et comme le dit la constitution "la langue de la république est le français".

Forums

partagez et débattez