le proces du gang des barbares

Nicolas L
Nicolas L

Gang des barbares : des condamnations aggravées en appel

La cour d'assises des mineurs du Val-de-Marne, qui jugeait en appel une partie du gang des barbares, a aggravé vendredi 17 décembre les peines de 7 des 17 accusés qui comparaissaient pour avoir enlevé et séquestré Ilan Halimi. Ce jeune juif avait été enlevé début 2006 et retenu pendant trois semaines à Bagneux (Hauts-de-Seine), avant d'être tué par le seul Youssouf Fofana, à l'insue de ses complices. Ce dernier avait été condamné à la perpétuité, et, ayant renoncé à faire appel, était absent du procès qui s'est achevé vendredi.

Depuis le 25 octobre, les 17 accusés étaient rejugés à huis clos, pour leur participation à une série d'enlèvements orchestrés par Youssouf Fofana. En première instance en 2009, ils avaient été condamnés à des peines allant de 8 mois de prison à 18 ans de réclusion. A la demande de la ministre de la justice d'alors, Michèle Alliot-Marie, le parquet général avait ensuite fait appel de ce premier verdict, jugé trop clément pour les responsables secondaires du dossier.

Après deux mois d'audience à huis clos, la cour d'assises du Val-de-Marne, à Créteil, a condamné à 18 ans de réclusion criminelle Samir Aït Abdelmalek (un des geôliers d'Ilan Halimi), et Jean-Christophe Sombou (l'un des ravisseurs), ce qui alourdit la peine en première instance de ce dernier. La cour a en revanche refusé de suivre le parquet et la partie civile et a confirmé la peine de neuf ans de prison prononcée en première instance contre le jeune fille ayant servi d'"appât" pour piéger Ilan Halimi. Cette jeune fille était mineure au moment des faits

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

il est malheureux qd meme qu'il n'y ait plus de peine de mort pour ce genre de monstres.

Forums

partagez et débattez