8% des personnes ''colons '' de Gaza veulent recourir a la violence armée...

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

64 % des personnes juives dites '''colons''' de la bande de Gaza n'envisagent pas de s'opposer au retrait de Gaza, selon une etude publiée, vendredi 22 avril, par le quotidien Yediot Aharonot. En revanche, 33 % se déclarent prêts à résister, les 3 % restants se déclarant sans opinion. Sur les 33 % disposés à résister à une évacuation, seuls 8 % des colons interrogés envisagent vraiment de s'opposer par la violence armée à leur éviction des 21 colonies de la bande de Gaza et de quatre autres isolées dans le nord de la Cisjordanie.

Par ailleurs, 49 % des personnes interrogées estiment que "l'avis du commandement militaire qui ordonne d'évacuer compte davantage que celui des rabbins des colonies opposés au retrait". 39 % sont de l'avis contraire. Ce sondage, réalisé par Yediot Aharonot, a été effectué par un institut indépendant, sur un échantillon représentatif de 500 colons, sur les 8000 installés dans les territoires de Gaza.

donc
qui sont ces 8% qui affirment vouloir s opposer par la violence armee ?

es ce des membres actifs d un groupe d extreme droite ?

si l etude est véridique ils seraient que 640 personnes environ .... es ce exact?

pourquoi font t ils alors tant de bruits? qui les supportent ?

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Je ne pense pas qu'il y aura de reel probleme vis a vis du retrait, j'ai entendu dire qu'une negociation avais mennee a un accords indiquant que les soldats charges d'evacuer les dit "colons" ne seraient pas armes, preuve qu'une bonne partie montre une tres grande bonne volonte.

640 personne ne pourront rien face a la volonte d'une gande partie du pays

tout mes dires reste a etre confirmes....

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

'''Sur les 33 % disposés à résister à une évacuation, seuls 8 % des colons interrogés envisagent vraiment de s'opposer par la violence armée à leur éviction .'''


ces 8% sont des gens tres dangeureux ,bien organiser , possiblement membres de groupes d extreme droite . Ils peuvent influer sur les autres .

8% = 640 individus dans Gaza possiblement du mouvement Revava ou du Ihoud Leoumi

33%= 2760 individus dans Gaza disposés a resister de differents facons....

Ceci sur une population totale de 8,000 citoyens colons des colonies/implantations de Gaza.

Ces gens ont aussi des alliés naturels parmi les colons de Cisjordanie soit en tout plusieurs milliers d Individus. Emile parlait dans un de ses topics d un total possible de 250,000 citoyens colons pour tout Israel .

'''Au total, les fanatiques religieux, avec leurs proches alliés les colons les plus extremistes et les étudiants des Yeshivas, peuvent atteindre à peu près un quart de millions de personnes - soit environ 250,000 une puissante phalange pour une rébellion sociale dans toute notre societé..''''

post d emile le 11 Avril à 00:42


Si on presume le chiffres de 8% comme noyau extremiste dur dangereux, cela nous mene à 20,000 individus qui pourraient avoir recours a la violence physique . Inutile de se conter des histoires , ces 20,000 individus environ veulent destabiliser les gouvernements actuels de Monsieur Sharon/Peres et celui de Mahmoud Abbas et aller a jusqu a l affrontement entre les peuples.



Il suffirait lors d une evacuation ,
'''...... qu'une jeune fille soit quelque peu malmenee, ou que par accident certaines parties de son corps touchees pour que son frere, ou son pere (probablement des anciens d'unites d'elite) ouvre le feu, ou bien qu'un rabbin soit bouscule, ou qu'un sefer-thora pietine. On peut imaginer toutes sortes de scenarios qui dans des contextes differents auraient pu se resoudre pacifiquement, mais qui, la bas, se termineront par une effusion de sang...'''

post d emile le 17 Avril à 23:01


pourquoi font t ils alors tant de bruits? qui les supportent ?

ces individus sont en fait tres bien organiser. ils sont supporter par des deputes comme Arie Eldad, le depute de l'Ihoud Leoumiet par l élite religieuse des rabbins ultra-orthodoxes. Avec tous les moyens mediatiques que disposent ses biens-pensants.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Arretez de fantasmer.
Et Revava, et le Kah, et na na na

Ca y'est ! Stop ! Me*** !
Ca devient lassant de réécouter tout ca !!

Tout se passera bien !!

Oui, certains vont "resister".
Il vont s'accrocher aux barrières de leurs maisons. Ils vont se menoter aux poteaux, ils vont crier et prier en pleurant, ils vont courir, ils vont surement insulter les soldats de tous les noms, ils vont se réfugier dans les synagogues, s'accrocher la ou ils pourront, tout faire pour gêner l'opération.
" C'est tout " !!

On va voir tout ca à la télé, on va montrer ca sous un angle ignoble, ces juifs sont extremistes, ils font de la resistance à leur propres frères, ils sont prets à tuer, ce sont des histériques etc etc
Et tout le monde va le croire. Car on va voir une bande de jeunes garcons avec des peot, une kippa et un début de barbe implorer D... en s'accrochant violemment à leur maison.

C'est sur, ce genre d'image est très crédible, ca fait peur etc etc ...

Il ne se passera rien si ce n'est ce genre d'incidents. Mais on le sait.
Les gens de Gaza sont intelligents, ce sont des gens normaux, qui portent peut être une kippa, qui sont attaché à leur terre.

Les derniers juifs de ma ville sont partis pendant la guerre. A la fin de celle ci, l'interdiction pour un juif d'acheter ici était quand meme maintenu. Elle a été levée en 1947, date à laquelle la communauté juive s'est réimplantée dans ma ville.
Et si aujourd'hui on venait me prendre pour m'amener autre part, je m'attacherai à ma maison, je crierai, je donnerai des coups à ceux qui me toucheront, etc etc.
A Gaza ils savent qu'ils seront tot ou tard emmenés, mais c'est impossible pour eux, comme c'est impossible pour n'importe qui qui a construit de ses mains une synagogue dans un territoire auquel il est rattaché, de rester les bras croisés et de se faire déraciner avec un sourire jusqu'aux oreilles.

Tout se passera bien.

Et arretez de généraliser et d'avoir peur car vous avez vu 3 rabbins danser sur France 2 en s'accrochant à leur maison.
On fait tout pour diaboliser les habitants de Gaza, et on dit que des personnes intelligentes auraient tout fait ds le calme etc etc.
C'est impossible de se mettre à leur place.
Ces gens la sont arrivé sur du sable et ont construit des villes en quelques années aussi belles si ce n'est plus belles que les cotes du sud américain.
Les déraciner, c'est inimaginable.
J'ai eu la chance de me rendre la bas et de voir ce paysage magnifique avant qu'il n'y ait plus aucune présence juive.
Meme toi Agnes-c, si tu te rend la bas, tu ne comprendras meme pas pourquoi on délocalise ces gens.


Enfin bref, arretez de penser pour eux, de parler pour eux. Vous n'avez jamais mis les pieds la bas, vous etes à 4000 km, tranquillement dans votre chaise devant votre écran d'ordi, vous ne ressentez pas 1/100 de ce qu'ils peuvent ressentir en ce moment.

Et malgré tout, tout se passera bien, arretez de fantasmer ...

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

640 individus dans Gaza possiblement du mouvement Revava ou du Ihoud Leoumi , alors ayons ces malades à l oeil....

20,000 individus dans tout Israel cad gaza, Samarie, Judée, Cisjordanie.... alors creons une unite speciale de la police afin d intervenir s il y a de la casse .

Les policiers sauront s occuper de ses malades.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Mister-T
tu es qui ? tu connais le jeune soldat qui a ete blesse et handicape a vie par ces bons citoyens juifs ?

viens mon pote faire ton alyah ou ferme la.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Emile,
n'invoque pas l'alyah comme raison de la meconaissance de mister T il est au courant tout comme toi et moi de ce que c'est que vivre en israel en territoire, c'est pas pour les beaux paysages qu'ils veulent pas partir, c'est parce qu'ils ont construit ces villes de leurs mains!
L'accord entre les colons et l'armee consernant la non-violence a bien ete signe vous croyez franchement que cette derniere accepterait de prendre un quelconque risque dans cette epreuve?
pour le jeune soldat comme tu dit, il a ete blesse et handicape a vie, un dommage collaterale horrible et je m'insurge et je codamne mais ce ne fut pas le fruit d'une abuscade organisee mais bien d'une attaque solitaire et traitre.

agnes-c je ne suis pas d'accord avec toi sur l'interpretation de ce sondage, mais comme je te l'ai dit c'est une interpretation et donc fait apel a une certaine subjectivite, donc nous n'avons pas grands arguments l'un contre l'autre et notre difference d'avis va s'aretter la j'espere.
toute fois, tu peu dire ce que tu veu sur ce forum nous somme pour la plus part au courant de ce qu'est la vraie religion juive ; mais j'espere de tout coeur qu'en dehor tu ne t'avise pas de critiquer ouvertement et generalement notre peuple entier car par la tu donne du credit a tous les antisemites qui eux, ne merite rien du tout que notre dedain et meme pas notre pitie

s'il te plait repond moi....... ;o)

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Emile
On a pas le droit de donner son avis sans avoir fait son alyah ?
Toi tais toi, c'est trop facile de jouer sur ca ...


Il n'y aura pas de soldat blessé par ses concitoyens juifs, du moins je l'espère.
Ce que je dénonce, c'est que l'on diabolise des gens completement normaux parce qu'ils portent une kippa.
Et je commence a en avoir plein le *** d'entendre les mots extremistes religieux ultra orthodoxes ultra nationaliste, certaine fois terroriste, comme quoi ils seraient tous des fous haineux, parce qu'ici en France, Charles Enderlin nous a montré 3 personnes s'attacher à un poteau.

Alors okay, il n'y a pas que des tendres à Gaza, mais les juifs de la bas sont normaux, tout se passera dans le "calme" (quelques religieux qui courent c'est pas la fin du monde).


(PS : je précise quand meme que je suis favorable au désengagement de Gaza ... mais ai-je vraiment le droit d'être pour ou contre n'ayant pas fait mon alyah ?
Bon, tant pis, je vous donne mon avis à titre consultatif alors ...
Et si ca peut satisfaire ta conscience, l'alyah est dans mes projets, dans le court terme meme ...)

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

''...Et si ca peut satisfaire ta conscience, l'alyah est dans mes projets, dans le court terme meme ..'''

bravo Mister .
Emile va surement te le pardonner
quand on n a pas envie pour des tas de raison de faire son alya .tous les pretextes sont bons .mais celui la est le meilleur .....
On en finirait presque par apprécier le gouvernement français de Chirac !


dommage que Karrina ne soit pas disponible pour intervenir , elle qui arrive le 2 mai en Israel. le court terme pour elle c est dans 5 jours et toi dans .......???

Bon revenons a Gaza:

il faut encore redire que justement on sort de la gueule du loup en sortant de gaza .que ceux qui veulent y rester le fasse. Ils verront comment se comporte le Hamas....

Tant de jeunes soldats sont morts pour maintenir des implantations indefendables , si beau en soit le paysage, la mer et les petits villages. Je ne suis pas comme femme insensible mais il faut quand même etre PRAGMATIQUE... combien de jeunes soldats sont morts pour defendre ce Goush Katif ?

l'historien et essayiste Tom Segev nous livre ici une interprétation du mouvement des colons, qui s'inscrirait dans une tradition
"adolescente" et rêveuse du sionisme, face à une autre, tout aussi prégnante: celle de la rationalité et de la maturité. Pour Segev, avec la résistancedes colons au retrait, on assiste aux derniers soubresauts de cette
tradition juvénile, qui s'ébroue une dernière fois avant de renoncer définitivement à ses rêves et d'entrer dans l'âge adulte. lis bien son texte dans

Haaretz du 24 avril 2005

Pour le sionisme, le temps de la maturité est arrivé

par Tom Segev


La dernière édition du mensuel des colons, Nekouda, crie misère. On y voit
sur la couverture une petite fille adossée à une clôture en fil de fer
barbelé, avec dans les yeux un air de martyr. L¹impression qui se dégage est
que le monde entier est contre eux, qu¹ils sont seuls et entourés d¹ennemis.
Ils sont aussi dépeints comme pitoyables et dans le besoin : la yeshiva (1)
de Netzarim lance un appel aux dons, " dans une période très particulière ".

Jusqu¹à maintenant, les colons se plaignaient surtout des atteintes à
l¹intégrité de la Terre, à la démocratie, à leurs biens, et à leur tissu
social et communautaire menacé par la mise en ¦uvre du plan de retrait de la
bande de Gaza. De temps en temps, ils envoyaient aux médias un message
d¹impuissance quasi hystérique : où irons-nous, personne ne nous parle. Une
femme d¹Alei Sinaï a dit cette semaine qu¹elle ne quitterait pas sa maison,
et que si les soldats la frappaient avec une matraque, elle se décomposerait
en mille morceaux comme un puzzle et mourrait sur place. On peut entendre
dans ces propos à la fois la complainte du " Cosaque détroussé " (équivalent
de notre arroseur arrosé, mais la nuance valait la peine d¹être rendue ­
ndt) et une détresse véritable.

Mais un habitant de Netzarim, Eli Feinsilber, émet dans Nekouda une plainte
d¹un genre nouveau : le retrait de Gaza dérobe aux colons juifs leur enfance
et les force à grandir. Feinsilber, enseignant à la yeshiva de Netzarim,
exige le droit de rester enfant. Le mouvement sioniste était une histoire
pour enfants, écrit-il, faisant allusion aux premiers pionniers. Ce
n¹étaient pas des considérations réalistes qui les animaient, mais plutôt
une ferveur juvénile : faire fleurir le désert, assécher les marais, créer
les infrastructures d¹un Etat, une disposition au sacrifice. " Certains
diront : Oce n¹était rien d¹autre que de la puérilité¹, et nous répondrons :
Oc¹est tout à fait exact, et c¹est cette puérilité qui a permis de créer
l¹Etat¹ ".

Historiquement, Eli Feinsilber a raison : la révolution sioniste a été
vécue, dès le début, comme une expression de rébellion adolescente. "
N¹écoute pas les leçons de morale de ton père, mais prête une oreille aux
croyances de ta mère ", écrivait le poète David Shimonovitch.
Au cours de premières années qui ont suivi la création de l¹Etat d¹Israël,
les dirigeants faisaient encore de la jeunesse une valeur importante, le
regard toujours tourné vers l¹avenir. De nombreux Israéliens ont perçu la
victoire dans la guerre des Six jours et les premières colonies juives dans
les territoires comme l¹aube d¹une ère juvénile.

Depuis, la plupart des Israéliens ont mûri, et Feinsilber ne le leur
pardonne pas : " cette flamme enfantine qui caractérisait le sionisme est
bonne aujourd¹hui pour l¹école maternelle, ce seront les adultes qui
régenteront tout ", écrit-il. " Comme un enfant qui grandit et qui abandonne
peu à peu ses rêves d¹enfant (comme le désir de se dévouer à la société en
étant policier ou pompier), et qui permet à la rationalité froide de
gouverner son jugement et les missions qu¹il se fixe, en fonction du critère
logique et sec selon lequel votre vie prend le pas sur celle de votre
prochain ".

Et voici le retour de l¹enfant prodigue. Un enfant de 30 ans retourne chez
ses parents et réinvestit sa chambre d¹enfant. Comme l¹a écrit Ehud Banaï
[dans une de ses chansons] : allongé sur le canapé, chez ses parents, il a
la fièvre, il est sans travail, sans amour, il regrette les histoires qui
ont bercé sa vie et demande à sa mère de lui raconter l¹enfant qu¹il a été,
et comment les premières pluies le ravissaient. Il y a quelque chose de vrai
dans cette descrïption du retrait comme une séparation d¹avec un rêve
d¹enfant ; et il y a peut-être aussi quelque chose de vrai dans la
descrïption de la colonisation juive dans les territoires palestiniens comme
une phase du projet sioniste.

Mais il y a également lieu de décrire le retrait comme une expression du
sionisme réel, qui a toujours préféré une solide majorité juive à un
territoire peuplé en majorité d¹Arabes. Le sionisme a toujours su transiger
sur ses rêves. En ce sens, depuis les origines, il a fait preuve d¹un
pragmatisme qui relève de l¹âge adulte. Le retrait de Gaza, lui aussi,
reflète une prise de conscience lucide et adulte : il est impossible de
régner sur les Palestiniens, et cela ne vaut même pas la peine d¹essayer.

Cela rend Feinsilber amer : " le plan de désengagement représente le
triomphe du rationalisme technico-pratique, qui écrase sous sa botte
toute aspiration puérile ".
Ainsi parlaient, à peu de choses près, les enfants du rêve qui avaient servi
dans le Palmakh (2) : l¹Etat [nouvellement créé] n¹était pas à la mesure de
leur idéal. Dans une large mesure, cela a été une crise d¹adolescence, le
passage de l¹adolescence à l¹âge adulte. Pendant de nombreuses années, ils
ont porté en eux cette déception, mais il s¹est trouvé que cette déception a
constitué une source de grande force, car, au fil du temps, ils en sont
arrivés à occuper d¹importantes fonctions au sein de l¹élite israélienne,
dans les domaines militaire, économique, politique et de l¹éducation. La
guerre des Six jours offrira à beaucoup d¹entre eux une seconde occasion de
réaliser ce qu¹ils n¹avaient pas réussi à faire en 1948. Depuis, ils se sont
épanouis encore davantage.

Il est possible que quelque chose de la sorte arrive aux Peter Pan de
Netzarim et à d¹autres de leur génération : le traumatisme du retrait ne les
fera pas disparaître. Comme la génération de 1948, on attend d¹eux, non
seulement qu¹ils grandissent, mais qu¹ils trouvent leur place au sein de
l¹élite du pays : politique, armée, économie et culture. En ce sens, le
combat des colons pour préserver leur enfance est aussi un combat pour
façonner leur âge adulte.


J espere que cet article de Segev va contribuer a nos reflexions et debats.

Ingrid ( la soeur de l autre )




Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

'''Emile
On a pas le droit de donner son avis sans avoir fait son alyah ?
Toi tais toi, c'est trop facile de jouer sur ca ... '''

merci

On ne peut pas réduire Mister t 007 au silence. Le monde entier s’intéresse à lui, et plus il est persécuté comme juif francais , de plus il intéresse. On ne peut pas dissuader Mister T 007 de faire ce qu’il entend - il est simplement indissuadable (pour inventer un mot). En insistant, c’est le contraire qu’on obtient. Il est également impossible de l’empêcher d’entrer en contact avec des israéliens religieux d extreme droite....

ah le malin.

Il y a quelques mois, j’étais assis un soir dans le jardin du fabuleux hôtel American Colony à Jérusalem-Est, bavardant avec des amis, Soudain, j’ai vu passer Vanunu. Je l’ai appelé'' Monsieur Vanunu pouvez vous me dire votre opinion sur Gaza'' et bien imagine que le mec a les memes opinions que toi .
Putain Mister T communique avec Vanunu....
Par chance c est pas Choussar !!!

Continue tu fais un bon job à titre consultatif la bas en France sur mon pays (euh pardons sur ton pays ISRAEL)....



Eteex mon bon pote guitariste a ses heures,
le retraitde Gaza prévu initialement en juillet sera retardé de quelques semaines à cause de la période de deuil de Tammouz et Av ( selon la Halakha il est interdit de déménager). Personnellement je trouverai fin octobre logique, une fois les récoltes accomplies. Allez hop on rentre en Israel...


Mais peu importe en juillet , en aout ou a la Noel chretienne, ce retrait se fera quelques soient les parades que trouveront les 640 extremistes ''durs et purs'' pour l´empecher.
Au pire Israel peut très bien se retirer de Gaza, tout en les laissant a leur sort, si ils tiennent tant que ca à rester. Ce sera alors des citoyens juifs palestiniens , un peu comme nos arabes israeliens. Lequel des 2 est le plus enviable selon toi ?

Dans ce cas , il m´est avis qu´ils en viendront très vite à la raison sans qu´il soit nécéssaire de les y contraindre par les policiers israeliens .

Pour ce qui est de leurs discours religieux du fait de considerer le retrait de Gaza comme "un crime envers la Nation, la Halakha (Loi rabbinique) et la Foi" ca c´est du pur mensonge, typique de cette extreme droite ultra-orthodoxie helas bien implantée chez les habitants de Gaza.
Il ne manque pas d´exemple dans l´histoire d´Israel de faits analogues ..

Mais on n en est plus a un ou deux exemples d interpretations rabbinique "elastique" pres, suivant le comment ca arrange certains religieux n est-ce pas?

bien sur je suis un sioniste athe au grand plaisir de mon bon rabbin d Arbel qui aime bien se moquer de moi !!!!

chacun son paradoxe et ses contradictions. j ai les miennes aussi rassure toi.

Forums

partagez et débattez