au sujet de l'antisionisme

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

@Gould

Déjà, je n’ai pas mis en évidence Deir Yassine, relis bien ma phrase « précédée de combats entre juifs sionistes et arabes, du massacre de Deir Yassine par les sionistes, elle a donc été déclenchée suite à une escalade de violence, à des crimes réalisés par arabes et sionistes et non pas suite à un coup de tête ». J’ai parlé de Deir Yassine entre autres, je n’ai en aucun cas fait de cet événement le seul élément déclencheur de la guerre israélo-arabe de 48. Que c’est beau de déformer mes propos et de sortir les mots, les bouts de phrases qui arrangent pour appuyer ses arguments ! Ah Ah Ah !

Je n’absous pas les pays arabes, loin de là, j’ai dit et répété qu’ils avaient initié la guerre israélo-arabe, donc qu’ils étaient responsables. A l’inverse de certains par contre, je n’absous pas Israël. Il n’y a pas de coupable et de victimes dans ce conflit, il y a DEUX coupables et DEUX victimes. Tu parles de pays arabes en généralisant. Les pays de la ligue arabe sont au nombre de 22, tu es d’accord avec moi, et tu prétends que pendant longtemps les pays arabes ont souhaité anéantir Israël ??? 22 Pays ??? Je te signale que sur les 22 pays de la ligue arabe, peu sont rentrés en guerre avec Israël et peu on déclaré vouloir anéantir Israël (sur les 22 je te dis). Mon problème reste le même, tu parles du monde arabe en ne prenant pas en compte de l’hétérogénéité qui règne au sein même du monde arabe et des divergences d’opinions, de positions, de régimes, d’orientations. Bien entendu, il y a des pays arabes qui ont voulu détruire Israël, mais DES pas LES, fais attention aux articles que tu emploies.

Le Hamas est le représentant élu des palestiniens, qui ne l’oublions pas a réalisé un coup de force pour asseoir son pouvoir « au passage » comme tu dis, mais tu parles de lui comme si Israël avait du faire face au Hamas uniquement depuis 60 ans. Tu me parles d’événements antérieurs à l’élection du Hamas, tout en évoquant le Hamas. Je ne comprends pas, désolée. Maintenant tout ce que tu dis sur le Hamas, j’adhère, il faut le considérer comme tel : un mouvement terroriste.

Il y a une différence entre anti-israélien et antipolitique israélienne, ne me fait pas porter un titre que je ne revendique pas. Si j’étais anti israélienne, je n’irais pas en Israël et je considérerais Israël comme illégitime. Moi quand je parle de politique israélienne, je l’étends sur 60 ans, je ne la limite pas à la situation actuelle. Je n’ai jamais prétendu avoir de solutions politiques pour la situation actuelle à Gaza, car je soutiens le fait que le Hamas soit un mouvement terroriste. Tu évoques Abbas qui réfute l’idée d’un état juif , qu’en est-il de Nethanyahu ou Liberman qui réfutent publiquement et catégoriquement l’idée d’un état palestinien ? Abbas reconnait Israël mais ne reconnait pas Israël en tant qu’Etat juif, c’est deux choses différentes. Il ne me remet pas en cause la légitimité de l’état israélien, mais il remet en cause l’appellation d’état « juif ». Maintenant, si les dirigeants israéliens considèrent cela comme une entrave au processus de paix, c’est qu’ils sont de très mauvaise foi car beaucoup ne reconnaissent même pas et ne voudrons pas reconnaitre un état palestinien.

« - le retour des réfugiés : c'est niet. On en peut pas avoir 2 pays pour le prix d'un, et quoi encore ? Barak, au mieux de sa forme, a concédé quelques milliers de personnes.
- Jérusalem : ce sera forcément un compromis. Ce n'est pas parce que les palestiniens demandent quelque chose qu'ils l'auront. Ce n'est pas ça , négocier.
- les colonies : les grands ensembles de peuplement resteront israéliens. L'état a proposé des échanges de territoires pour compenser. Qui peut croire qu'Israël va abandonner des milliers de logements du jour au lendemain ? »

Tu m’as démontré en quelques phrases toute la mauvaise foi des plus extrémistes. Pour le retour des réfugiés, c’est complètement déjà « inhumain » (mais bon il ne faut pas parler d’humanité avec les sionistes…) et dis moi, la responsabilité revient à Israël pour ces réfugiés, quelle solution le pays propose pour prendre en charge ces réfugiés (qui sont depuis 60 ans gérés par l’UNRWA qui commence à fatiguer d’ailleurs et qui tend à disparaitre) s’il leur refuse le droit au retour ? Tu dis que c’est niet ok, mais quelle solution alors ? C’est une condition de la paix, l’effort doit venir des deux côtés. Ce n’est pas les palestiniens réclament ils auront, c’est les palestiniens ont des droits, il faut les respecter. Pour l’instant Israël ne fait que fixer les règles en prenant très peu en compte les recommandations de l’ONU.

Pour Jérusalem, chacun son avis, mais les palestiniens ont pour beaucoup (Arafat notamment) demandé ce que l’ONU proposait : la division de Jérusalem en deux et la partie est aux palestiniens, sous souveraineté palestinienne. Qui refuse pour l’instant ? Israël qui s’applique en plus à installer des israéliens à Jérusalem pour mieux dominer cette partie de la ville, dans l’espoir de ne faire qu’une et une seule ville de Jérusalem, future capitale d’Israël.

Les colonies. L’Algérie était une colonie de peuplement, et pourtant l’Algérie a cessé d’être française. Les colonies cesseront d’être israéliennes, c’est obligatoire pour la paix. Tu me dis qui peut croire qu’Israël va abandonner des milliers de logements du jour au lendemain ? Je te dis : Qui peut croire que les réfugiés palestiniens, eux, l’ont fait, et que maintenant on leur refuse le droit au retour !??? C’est la meilleure celle là, Israël ne bougerait pas, mais quand il s’agit des palestiniens, ce n’est pas un problème. Oui Israël Etat démocratique, Etat respectueux, je ne crois pas. La démocratie ne fait pas tout !

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Gould : "Arafat a refusé une offre qui ne sera plus jamais aussi généreuse, c'est ainsi, ils devront s'y faire"

Or, c'est justement le problème des palestiniens : ils n'acceptent aucune responsabilité morale - leurs dirigeants refusent des occasions en or, on va trouver des idées du genre "c'était une proposition, pas la paix" cf arguties Lina B sur le forum.

c'est tout le malheur des palestiniens - ils se sont victimisés à outrance (allant jusqu'à glorifier les attentats suicides au milieu de civils) tout en refusant d'assumer quoi que ce soit si ce n'est leur volonté de revanche sur l'état "sioniste." ce beau mot qui permet de fustiger israel dans les stratégies propalestiniennes.

Cette surpercherie morale - l'absence de responsabilité - liée à des luttes de pouvoir internes aux palestiniens - ah le pouvoir, il a quand même fallu que le hamas exterminé ce qu'il restait du fatah à gaza après l'évacuation par Israel - a engendré des situations complexes : sur le terrain à gaza, la misère, la contrebande - les millions de dollars servant en priorité et d'abord à l'arsenal roquettes tunnel et cie du hamas.

c'est humainement dommage, car tous les palestiniens ne sont pas des boutte en guerre, mais leurs dirigeants étant ce qu'ils sont, il se passera à mon humble avis encore bien des lustres avant que les palestiniens assument quoi que ce soit. En attendant, on continuera de nous servir sur tous les modes des discours du type Israel état raciste, Israel incite à la haine, la démocratie en Israel ce n'est pas tout, etc.

Bref, l'antisionisme restera encore, et malheureusement, le vecteur commun de ceux qui veulent exprimer leur antisémitisme à la sauce moyen orientale tout en se réservant une porte de sortie vis à vis des consciences occidentales ayant condamné la shoah.







Forums

partagez et débattez