au sujet de l'antisionisme

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Extraits des écrits du Dr Martin Luther King


Traduction par N. Lipszyc

"... Tu déclares, mon ami, que tu ne hais pas les Juifs, que tu es seulement antisioniste. A cela je dis, que la vérité sonne du sommet de la haute montagne, que ses échos résonnent dans les vallées vertes de la terre de Dieu : Quand des gens critiquent le sionisme, ils pensent Juifs, et ceci est la vérité même de Dieu.

" L’antisémitisme, la haine envers le peuple juif, a été et reste une tache sur l’âme de l’humanité. Nous sommes pleinement d’accord sur ce point. Alors sache aussi cela : antisioniste signifie de manière inhérente antisémite, et il en sera toujours ainsi.

Pourquoi en est-il ainsi ? Tu sais que le Sionisme n’est rien moins que le rêve et l’idéal du peuple juif de retourner vivre sur sa propre terre. Le peuple juif, nous disent les Ecritures, vécut en union florissante sur la Terre Sainte, sa patrie. Ils en furent expulsés par le tyran de Rome, les mêmes Romains qui assassinèrent si cruellement Notre Seigneur. Chassé de sa patrie, sa nation en cendres, le peuple juif fut forcé d’errer sur le globe. Encore et encore, le peuple juif souffrit aux mains de chaque tyran qui vint à régner sur lui.

"Le peuple noir, sait, mon ami, ce que signifie souffrir les tourments de la tyrannie, sous un joug que l’on n’a pas choisi. Nos frères en Afrique ont supplié, plaidé, demandé, EXIGE la reconnaissance et la réalisation de leur droit naturel de vivre en paix sous leur propre souveraineté, dans leur propre pays.

Pour quiconque chérit ce droit inaliénable de toute l’humanité, il devrait être si facile de comprendre, de soutenir le droit du Peuple Juif à vivre sur l’antique Terre d’Israël. Tous les hommes de bonne volonté se réjouiront de la réalisation de la promesse de dieu, que son Peuple retourne dans la joie sur la terre qui lui a été volée. C’est cela le Sionisme, rien de plus, rien de moins.

Et qu’est l’antisionisme ? C’est le déni au peuple juif d’un droit fondamental que nous réclamons à juste titre pour le peuple d’Afrique et accordons librement à toutes les nations de la terre. C’est de la discrimination envers les Juifs, mon ami, parce qu’ils sont Juifs. En un mot, c’est de l’antisémitisme.

L’antisémite se réjouit de chaque occasion qui lui est donnée d’exprimer sa malveillance. L’époque a rendu impopulaire, à l’Ouest, de proclamer ouvertement sa haine des Juifs. Ceci étant le cas, l’antisémite doit à chaque fois inventer de nouvelles formes et de nouveaux forums pour son poison. Combien il doit se réjouir de la nouvelle mascarade ! Il ne hait pas les Juifs, il est seulement antisioniste.

Mon ami, je ne t’accuse pas d’antisémitisme délibéré. Je sais que tu ressens, comme je le fais, un profond amour pour la vérité et la justice, et une révulsion envers le racisme, les préjugés, la discrimination. Mais je sais que tu as été trompé, comme d’autres l’ont été, en te faisant croire que tu pouvais être antisioniste tout en restant fidèle aux principes que nous partageons toi et moi du fond du coeur. Que mes paroles sonnent dans les profondeurs de ton âme : quand les gens critiquent le sionisme, ne te trompe pas, ils pensent les Juifs. "

Extrait de M.L. King Jr., "Letter to an Anti-Zionist Friend," - Saturday Review_XLVII (Aug. 1967), p. 76. Reprinted in M.L. King Jr., This I Believe : Selections from the Writings of Dr. Martin Luther King Jr.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Mouai mouai mouai...
Et qu'est ce qu'on fait des Gardien de la Cité alors ? ;)

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

« Et qu’est l’antisionisme ? C’est le déni au peuple juif d’un droit fondamental que nous réclamons à juste titre pour le peuple d’Afrique et accordons librement à toutes les nations de la terre. C’est de la discrimination envers les Juifs, mon ami, parce qu’ils sont Juifs. En un mot, c’est de l’antisémitisme. »

Cette phrase m’a marquée car quand je parle de « supersionistes », je vise ceux parmi les sionistes qui justement refusent aux Arabes le droit de vivre sur les terres d’Israël (pas dans l’état d’Israël, la je parle bien des terres, de la Terre promise). Alors, justement ceux qui font ça, font de la discrimination envers les Arabes , mes amis, parce qu’ils sont Arabes. En un mot, c’est du racisme. . Loin de moi l’idée que tous les sionistes ont ce discours, mais il y en a énormément (ceux qui disent par exemple « Oh, ils ont déjà 22 pays, ils vont pas nous en rajouter un 23 ème avec la Palestine ! »), beaucoup trop….



Le problème c’est que les sionistes, parlent au nom de tous les Juifs, s’il y a des Juifs qui ne se reconnaissent pas dans le sionisme, on fait comment ? Sont-ils antisémites pour autant ? Et il y en a énormément des Juifs comme moi, même pires que moi (qui eux, vont jusqu’à ne pas reconnaitre la légitimité d’Israël !).
En quoi serait-ce un blasphème de ne pas soutenir Israël ? Pourtant les bases du mouvement sioniste ne sont pas religieuses et sont même loin de l’être. Je trouve ça beau de vouloir disposer de soi-même, mais pourquoi vouloir l’imposer à tout le monde, à tout juif, en affirmant que toute personne qui s’opposerait au sionisme serait antisémite ??!

Si pour vous accepter que les Juifs puissent disposer d’eux-mêmes dans un état c’est du sionisme, alors oui, peut être que moi aussi je suis sioniste car je l’accepte tout à fait et je l’encouragerais même (même si, personnellement, je ne souhaiterais pas vivre en Israël)… Si par contre c’est témoigner d’un soutien INCONDITIONNEL (c'est-à-dire applaudir et s’incliner dans TOUS les cas) à la politique israélienne, à la manière dont les frontières israéliennes sont établies (…), là je dis non…

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Si pour vous accepter que les Juifs puissent disposer d’eux-mêmes dans un état c’est du sionisme, alors oui, peut être que moi aussi je suis sioniste car je l’accepte tout à fait et je l’encouragerais même (même si, personnellement, je ne souhaiterais pas vivre en Israël)… Si par contre c’est témoigner d’un soutien INCONDITIONNEL (c'est-à-dire applaudir et s’incliner dans TOUS les cas) à la politique israélienne, à la manière dont les frontières israéliennes sont établies (…), là je dis non…


****Je suis d'accord....regardez Katzav.....c'etait un nympho!!!!

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

J'adhère inconditionnellement à ce texte, cette analyse.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Lina B


Bien sûr qu'un juif a le droit de ne pas vouloir vivre en Israël, voire de ne pas partager l'idée qu'il faille un état des juifs.

Mais en revanche contester, plus de 60 ans après sa création, son droit d'exister, c'est de l'antisionisme et une variante de l'antisémitisme (je dis une variante car le seul juif accepté par les antisionistes militant est celui qui précisément ne reconnait pas le droit d'exister à Israël).

Est-ce que quelqu'un est anti-jordanien depuis 1948 ? Alors que ce pays n'est qu'un cadeau fait par les Anglais à un émir ?

Effectivement il y a déjà 22 pays arabes. Ce qui est étrange pour le 23ème, c'est qu'aucun des 22 autres ne fait la moindre concession.
Ni l'Egypte ni la Jordanie n'ont jamais évoqué un petit don de territoire. Mieux : l'Egypte a fermé ses frontières avec Gaza, alors que les médias ne parlent que du fameux boycott israélien.
Boycott contourné pour les armes mais pas pour l'alimentaire, étrange...

Bref, l'antisionisme est devenu une passion qui vire à l'antisémitisme. Se promener avec une kippa est devenu dangereux en France, mais pas la burka...

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

« J'adhère inconditionnellement à ce texte, cette analyse. »
Bouhh la provoc de Galil!!



« Bref, l'antisionisme est devenu une passion qui vire à l'antisémitisme. Se promener avec une kippa est devenu dangereux en France, mais pas la burka... »

Tout est relatif, comme tu l’as très bien démontré dans la première partie de ton message… Si je reprends, L’antisionisme est, en trois mots, le refus d’accepter l’existence d’un état juif, c’est donc de l’antisémitisme. Mais ce qui me pose problème, c’est pourquoi, énormément de sionistes aujourd’hui, persistent à systématiquement taxer d’antisionistes, donc d’antisémites des personnes qui critiquent Israël …??

Pourquoi existe-t-il des religieux contre l’existence d’Israël, dont les arguments se tiennent ? Comment pourrait-on dire d’eux qu’ils sont antisémites alors qu’ils sont juifs ?

Ca c’est le grand problème pour moi, la définition du sionisme est assez floue dans ma tête car un jour j’ai des personnes comme toi qui me disent que c’est le désir de fonder un état pour le peuple juif et uniquement ça, un autre jour un autre juif va me dire que c’est le soutien à Israël (inconditionnel), un autre jour c’est un orthodoxe qui vient me dire qu’Israël est illégitime et que les sionistes sont contre la religion … Et blablabla… Et je suis amenée à me dire « sioniste » parfois et « antisioniste » d’autres fois, selon les thèses des uns et des autres. Where is Truth ?

Je connais une chrétienne palestinienne qui a vécu à Haifa juste avant 48, elle et sa famille ont ensuite émigré en Egypte, puis en France. Elle est totalement contre le fait même qu’Israël existe, pour elle, c’est une injustice envers le peuple palestinien (qu’il soit musulman, chrétien ou juif) qui était là avant 48. Et pourtant, elle adore la culture juive, elle a appris l’hébreu, a des amis juifs (c’est d’ailleurs une amie de mes parents). Le rapport qu’elle a avec le sionisme est beaucoup plus lié à la question territoriale qu’à la question religieuse. Pour moi elle est antisioniste oui, mais je ne pourrais jamais dire qu’elle est antisémite par exemple ! Donc pour moi antisionisme et antisémitisme ne vont pas de pair .. Par contre je suis d’accord avec toi sur le fait que l’antisionisme peut dériver vers de l’antisémitisme parfois. Tout dépend des contextes, des personnes et des motivations je pense… Tout est RELATIF !


Pour ce qui est des 22 ou des 23 .. Je pense que c’est beaucoup plus compliqué que ça, il faut prendre en considération la situation des pays arabes voisins de la Palestine, leurs ambitions territoriales en 48 … Aucun n’a fait de concessions territoriales, mais devrait-on les blâmer pour ça ? Selon moi non… L’ensemble : Gaza+ Cisjordanie+ Israël devraient être divisé en deux états, Equitablement, comme il a été convenu en 47… Les autres pays arabes n’ont pas à assumer une population, à « prendre sur eux » pour accueillir des palestiniens, leur donner un bout de terre alors qu’ils ne leur ont rien pris. Tout doit se passer en Palestine, sur le territoire qui était aux mains des anglais, et ne doit pas impliquer les pays voisins… Le cas de la Jordanie, l’ancienne Transjordanie, est à part par contre, tout aurait été plus simple si elle n’avait pas obtenu d’autonomie avant 47 et si l’ONU à cette même date était revenue sur l’initiative de base : faire de la Transjordanie un Etat arabe palestinien et laisser la Palestine occidentale, Gaza et la Cisjordanie à un Etat juif… Si aujourd’hui la Jordanie ne fait aucune concession, c’est du à ce que les anglais en ont fait, les « privilèges » qui ont été accordé à Abdallah, mais surtout parce qu’ils ne veulent pas transporter le problème sur leur territoire… Et puis les palestiniens veuvent vivre sur le Terre, pas sur celle des autres.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Lina B

Tu as raison, une confusion est volontairement entretenue entre sionisme et soutien à Israël.

Le sionisme en tant que tel n'a plus à être porté puisque Israël existe, et s'est définitivement installé (un danger existentiel existait avant la guerre de 67 et risque de revenir avec l'Iran).

Le soutien à Israël d'une immense majorité des juifs est assez simple et logique : si ce pays est attaqué (et il l'est depuis sa création), les juifs de tous les pays le soutiennent. Ca n'empêche pas ces mêmes juifs d'avoir une sensibilité de gauche, de droite, religieuse, laïque, etc.
Il me semble encore plus logique, ce soutien, que celui que les musulmans du monde apportent aux palestiniens et qui ne choque personne (pas d'histoire de double allégeance dans ce cas, ou de "soutien inconditionnel", etc).

Être antisioniste est donc être contre l'existence même d'Israël. On a le droit, mais faut assumer.


En 1947, il n' pas été convenu d'un partage. Je te rappelle que les juifs l'ont accepté à l'époque, pas les palestiniens. Pas d'accord, donc pas de "convenance".

De plus, il est facile de vérifier que les palestiniens de 47 ne l'étaient pas, pour la plupart d'entre eux, avant l'arrivée des pionniers juifs. Autrement dit, si le sentiment national existe aujourd'hui dans cette population, son fondement sur la situation de 1947 est à manier avec précaution. D'où mon ironie sur les 22 pays arabes dont son tissus la plupart des palestiniens. D'où mes doutes sur "leur terre". Le fait que la moitié des jordaniens soit palestinienne devrait te rendre plus nuancée là dessus.

Et je ne vois toujours pas dans tes explications pourquoi les pays arabes ne devraient pas faire d'efforts territoriaux. Je l'ai déjà dit ici, l'Egypte pourrait doubler la surface de Gaza, si elle voulait...

Enfin, les palestiniens veulent "vivre sur leur terre", c'est devenu avec Arafat le droit au retour des réfugiés de 48 et de leur descendants.
Autrement dit les palestiniens veulent 2 pays pour le prix d'un ! C'est insensé, il faut donc choisir et renoncer à l'un des 2. Le Hamas notamment préfère la solution radicale : tout pour nous.

Je termine en te rappelant que Gaza est déjà à 100% palestinienne, et que la Judée Samarie est en partie gérée par l'AP. Un chemin non négligeable qui devrait plus prouver la bonne volonté israélienne que son impérialisme prédateur...

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

mais je ne comprend toujours pas pourquoi lina B vient sur un forum juif dire qu elle est anti israel... mysteres...

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

mais je ne comprend toujours pas pourquoi lina B vient sur un forum juif dire qu elle est anti israel... mysteres...


****Mais non, cela n'est pas un mystère....elle est juive (elle l'a écrit elle-même). Et même si elle n'ést pas....elle est libre de le faire, n'est-ce pas??

Forums

partagez et débattez