Conférence de durban 2 Mahmoud Ahmadinejad a accusé le gouvernement israélien de racisme envers les Palestiniens

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Conférence de durban 2 :

Mahmoud Ahmadinejad a accusé le gouvernement israélien de racisme envers les Palestiniens "en prenant comme prétexte la souffrance des Juifs", provoquant le départ de plusieurs délégués, notamment ceux de l'Union européenne.

Le discours du président iranien est un "appel intolérable à la haine raciste, il bafoue les idéaux et les valeurs inscrites dans la Déclaration universelle des droits de l'Homme", déclare le chef de l'Etat français dans un communiqué.

Le président français "condamne totalement" les propos de Mahmoud Ahmadinejad et appelle à une réaction "d'extrême fermeté de l'Union européenne".

Les Etats-Unis, les Pays-Bas, l'Australie et l'Allemagne, ainsi que le Canada, l'Italie et Israël avaient décidé le boycottage de la conférence, craignant qu'elle ne serve de tremplin à des critiques sans mesure contre Israël.

La France avait annoncé sa participation lundi matin, prévenant qu'à la première "provocation", elle quitterait la salle.

"J'ai indiqué très clairement que la France ne tolèrerait pas que quiconque prenne la conférence en otage et s'en serve comme d'une tribune pour tenir des propos haineux", explique le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, dans un communiqué.

CELA "DÉPASSE CE QUE NOUS REDOUTIONS"

Pour Bernard Kouchner, "ce geste de protestation" doit provoquer une "prise de conscience" internationale.

"Face à des attitudes comme celle que vient d'adopter le président iranien, aucun compromis n'est possible", insiste-t-il.

Le Parti socialiste avait réclamé le départ de la délégation française pendant le discours iranien "pour marquer fortement la condamnation par la France des attaques et débordements dont il est coutumier".

La France était représentée à la conférence de "Durban II" par son ambassadeur auprès des Nations unies à Genève, Jean-Baptiste Mattei qui a été un des premiers à quitter la salle.

"Il est dommage que M. Ahmadinejad tente de prendre cette conférence en otage", a-t-il déclaré à sa sortie. "Nous sommes prêts à des discussions sérieuses mais ce qui vient de se passer dépasse ce que nous redoutions".

Les Nations unies organisent la conférence de "Durban II" dans l'espoir de surmonter les séquelles laissées par son premier forum sur le racisme tenu en 2001 en Afrique du Sud. Israël et les Etats-Unis s'en étaient retirés parce que des pays arabes avaient tenté d'y assimiler le sionisme au racisme.

Bien qu'il ne fasse pas allusion à Israël et au Proche-Orient, le texte négocié cette année "réaffirme" le contenu d'une déclaration adoptée à Durban qui fustigeait l'Etat juif.

Après de longues discussions, le projet de déclaration finale rédigé la semaine dernière est "acceptable", avait cependant défendu Bernard Kouchner dans la matinée.

"Israël n'est pas stigmatisé, la diffamation des religions (...) n'est pas mentionnée, la liberté d'expression est réaffirmée", avait-il expliqué sur France Info.

Le PS français réclame que la condamnation de l'antisémitisme et de l'Holocauste ainsi que le refus de toute discrimination, notamment à l'égard des femmes et des homosexuels figurent "explicitement" dans la déclaration finale.


source : L'express


Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

C'est comme il a dit hier, Irwin Cotler à Genève (où j'était présente)....j'aimerai bien voir Ahmadinejhad dans les puits des Hutus.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Cet Ahmadinejad est un fou dangereux! Il attise et flatte les haines, on dirait Hitler...

Il y a quelquechose qui m'échappe dans tout ça, c'est l'attitude de la France. Elle condamne à corps et à cris Ahmadinejad, elle se retire avec fracas de la conférence. Mais pourquoi y est-elle allée alors? Pouvait-on s'attendre à autre chose de sa part et de celles de ses alliés? Quand on a une diplomatie aussi développée que la France on était forcément au courant de ce qui allait se passer... Alors pourquoi la France n'a pas fait comme les USA, Italie Allemagne etc et n'a pas refusé AVANT de siéger?

Est-ce que par hasard ce serait pour se faire mousser comme "la patrie des droits de l'homme" selon l'expression consacrée?

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Bzh,
Quand on a une diplomatie aussi développée que la France on était forcément au courant de ce qui allait se passer... Alors pourquoi la France n'a pas fait comme les USA, Italie Allemagne etc et n'a pas refusé AVANT de siéger?

Depuis De Gaulle, cela date, la politique de la France est de se singulariser pour essayer d'exister, je dis essayer, parce que dans les faits, ce que fait la France a rarement un impact au delà de nos frontières, si ce n'est à la marge.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Le président de la Knesset, Reouven Rivline, a adressé un courrier à ses homologues, présidents des parlements de par le monde, affirmant que "les paroles de haine du président iranien induisent un avertissement à l'humanité entière : la Shoah est susceptible de pouvoir se produire à nouveau, amenée par des personnes comme lui".

"Ce matin" poursuit-il "pendant deux minutes tout s'est arrêté. Nous nous sommes rappelé qu'il y a une ou deux générations, les juifs ont été traqués comme des bêtes. Mais aujourd'hui, au contraire des autres années, nous nous sommes réveillés face à une nouvelle réalité, dont nous croyions qu'elle n'était plus possible, face à une réalité que nous estimions impensable dans un monde ayant subi dans sa chair les atrocités de la deuxième guerre mondiale (…) 73 ans après les jeux olympiques de Berlin, le monde a vu, hier, le retour d'Adolph Hitler. Cette fois avec une barbe et parlant le persan. Mais les mots sont les mêmes, les aspirations identiques, et la détermination à se doter de moyens d'atteindre les buts fixés, est la même détermination menaçante. Et à notre grand malheur, comme aux jeux olympiques, le monde lui a offert une estrade".

Reouven Rivline conclut cette lettre, qui sera remise également aux présidents américain, français et allemand, ainsi qu'aux membres du Sénat et du Congrès des Etats-Unis, en affirmant que le peuple juif "a tiré les leçons du passé et que 2009 ne sera pas 1939".

Source : Israel infos
*****************

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

et que pensez vous de l action de l uejf qui est arrivé en pleine conference deguisé en clown ?

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

et que pensez vous de l action de l uejf qui est arrivé en pleine conference deguisé en clown ?



*****two thumbs up!

Forums

partagez et débattez