DISCOURS D'ARIEL SHARON A L'ONU

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Devant ses pairs réunis au sommet des 60 ans de l'ONU, le Premier ministre israélien Ariel Sharon a estimé jeudi qu'il revenait désormais aux Palestiniens de prouver leur désir de paix.

"Maintenant, c'est au tour des Palestiniens de donner des preuves de leur désir de paix", a-t-il déclaré, fort de son tout frais retrait unilatéral de la Bande de Gaza. "Le test le plus important auquel les dirigeants palestiniens auront à faire face est de remplir leur engagement à mettre un terme au terrorisme et à ses infrastructures, à éliminer le régime anarchique des gangs armés et à cesser l'endoctrinement et l'incitation à la haine envers Israël et les juifs", a-t-il déclaré.

Ariel Sharon a estimé que les Palestiniens avaient droit à leur propre Etat et en déclarant que l'Etat hébreu n'avait aucun désir de les gouverner.

"Les Palestiniens seront toujours nos voisins. Nous les respectons et n'aspirons pas à les gouverner. Ils ont également droit à la liberté et à une existence nationale et souveraine dans un Etat qui soit le leur", a-t-il déclaré au cours d'un discours qui a largement dépassé son temps de parole de cinq minutes.

Plus tard jeudi, le principal négociateur palestinien Saeb Erekat a répondu, déclarant: "nous invitons Sharon à reprendre les négociations y compris sur les questions des frontières, des réfugiés et de Jérusalem, parce que la paix est le moyen pour qu'Israël et les Palestiniens vivent dans la dignité et la sécurité".

Devant l'Assemblée générale, Ariel Sharon a également estimé que le retrait de Gaza "ouvre une fenêtre d'opportunité pour avancer vers la paix", sur la base de la "feuille de route" depuis longtemps gelée.

Tout en adoptant un ton plutôt conciliant avec les Palestiniens, le Premier ministre israélien a aussi rappelé les lignes rouges qu'Israël n'entend pas franchir: il a réaffirmé que Jérusalem était la "capitale unie et éternelle" d'Israël, et que son gouvernement terminera la construction de la très contestée "barrière de sécurité" qui s'enfonce en territoire palestinien en Cisjordanie.

L'Assemblée générale a offert au Premier ministre israélien des applaudissements courtois, le chef de la diplomatie palestinienne Nasser Al-Kidoua gardant les bras ostensiblement croisés.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur


Très beau discours, mais va savoir s'il va tenir ses promesses...

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Va savoir si il aura le temps de les tenir surtout ...

Golan Cohen
Golan Cohen

le discours sur www.a7fr.com est bcp plus redigé... il est chanmé son discours grave!!! comme lui dailleurs!

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Sharon a prouver que ce n'etait plus 1 homme de Droite, Sharon a signer, avec ce discours sont acte de divorce avec le Likoud

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

qq aurais le discour audio ou écris en entier et en frncais ?
merci

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

ariel sharon doit rester 1 ministre car il prepare la venue de machia'h D... merci car l'existance d'un etat palestinien
donne l'espoir pour israel de trouver la paix meme si elle reste illusoire pour l'instant le tout est d'eliminer la menace des terroriste et ennemie d'israel afin de vivre enfin en paix
la venue de machia'h peut se faire aussi dans la paix
en tous cas relative enlever la mosquee al aqsa a jerusalem au kotel permetrai de mettre fin a tout espoir pour les palestiniens de prendre jeru et comme le dit la thora cela provoquera la venue de machia'h imminente si D... veut
manustyle

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Manustyle sauf que si Sharon voulait vraiment le Machia'h il aurait fait ce que le Rabbi lui a tjrs dit "ne rien rendre" .

Si tu crois que c'est la "paix" qui va arriver en rendant le Goush Katif tu es un sacré naif manu (voir ce qui se passe à Gaza en ce moment que des parades militaires et le hamas qui revendique "on veut jerusalem et haiffa et le reste maintenant)

la "paix"

Forums

partagez et débattez