Ingrid libérée, grâce à Israël ?

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur



vendredi 4 juillet 2008, mis à jour à 18:52
La Colombie aidée par des Israéliens pour l'opération-commando
Reuters

Des conseillers militaires israéliens ont aidé l'armée colombienne à mettre au point le stratagème qui leur a permis de libérer Ingrid Betancourt et 14 autres otages, apprend-on de sources israéliennes.

Parmi ces conseillers figurent un ancien général parachutiste et des agents de renseignement à la retraite.

Les quinze otages détenus par les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) ont été libérés mercredi par des militaires colombiens se faisant passer pour des travailleurs humanitaires.

Le ministre colombien de la défense, Juan Manuel Santos, a indiqué que des agents de renseignement colombiens avaient infiltré les Farc dans la région du Guaviare, dans le sud du pays.

Selon des sources au sein des services de sécurité israéliens, la Colombie a été aidée dans cette tâche par Global CST, une entreprise de consultants agréée par le ministère israélien de la Défense et dirigée par Israël Ziv, un général à la retraite ayant combattu au Liban et dans les territoires palestiniens.

Ziv, secondé par un ancien directeur adjoint des renseignements militaires israéliens et plusieurs ex-membres du service de contre-espionnage du Shin Bet, a conseillé les Colombiens sur la façon de recueillir des informations sur les Farc, puis de les induire en erreur, ont indiqué les sources.

"La langue n'est pas la même, mais les principes sont identiques: se renseigner sur l'ennemi, pratiquer la désinformation le cas échéant, et passer à l'action", a indiqué une source familière du mode opératoire de Global CST.

Le subterfuge employé consistait à faire croire aux Farc que les otages devaient être conduits vers un autre camp et que les hélicoptères de la soi-disant ONG étaient le meilleur moyen de transport, a poursuivi cette source.

L'ambassadeur de Colombie en Israël, Juan Hurtado, a pour sa part nié l'implication de Global CST dans la libération des otages.

"Ziv a été impliqué par le passé dans plusieurs activités de l'armée colombienne, mais d'après ce que nous savons, il ne l'était pas dans cette opération", a déclaré Hurtado à Reuters, via un interprète.
CHEVAL DE TROIE

Ziv a déclaré que la mission avait été menée par des membres des forces spéciales colombiennes et que Global CST n'avait joué qu'un rôle de soutien.

"Notre contribution s'est limitée à les aider à édifier leurs capacités opérationnelles", a-t-il déclaré au quotidien israélien Yedioth Ahronoth.

"Nous nous sommes très fortement impliqués dans les techniques d'opération des forces spéciales. Les Colombiens sont très proches de nous dans leur détermination, leur façon originale de penser et leur audace."

Selon Yedioth, Global CST a montré aux Colombiens comment espionner les Farc et de recruter des agents dans leurs rangs.

Le Shin Bet et les renseignements militaires israéliens disposent d'un vaste réseau d'agents palestiniens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

La libération des quinze otages des Farc rappelle des opérations menées depuis les années 1970 par Israël.

En 1972, un commando mené par l'actuel ministre de la Défense Ehud Barak, se faisant passer pour des mécaniciens d'aéroport, s'était emparé d'un avion détourné à Tel-Aviv par des activistes palestiniens.

Quatre ans plus tard, les passagers d'un Airbus d'Air France détourné sur Entebbe (Ouganda) avaient été secourus par des soldats des forces spéciales israéliennes qui s'étaient infiltrés à bord d'une limousine imitant celle du président Idi Amin Dada.

Plus récemment, des commandos israéliens arabophones se sont servis de divers déguisements - femmes portant le tchador ou combattants du Hamas - pour abattre ou enlever des activistes palestiniens recherchés.

"Ce qui s'est passé en Colombie relevait d'une tactique classique de cheval de Troie, une spécialité d'Israël", a commenté une source israélienne.

Ingrid Betancourt, dans des propos tenus peu après sa libération, a semblé conforter cette thèse.

"Seule la réputation hors du commun d'Israël en matière d'opération-commando peut égaler l'action militaire à laquelle nous avons assisté aujourd'hui", a-t-elle déclaré à une chaîne de télévision en langue espagnole quelques heures après sa libération, dans une intervention rediffusée en Israël.

Version française Gregory Schwartz

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

et maintenen il fau libere le solda chalit mercie

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Nath exact, nous lavons entendu sur ttes les chaines, je lai annonce sur le forum, mais je ne sais pas pourquoi mon message n est pas passe. Mais c est tout fait exact ce que tu dis. Par contre j ai pu entendre la chaine Antenne 2 par hazard, ils n ont rien dit, bien sur il fallait s y attendre.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Zut et moi qui pensait que c 'était grâce à une girafe en costard qu'elle avait été libéré !! tu parle d'un choc ....

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Dire que nos soldats nous ont été remis morts alors qu'on dispose de forces comme le Global CST...

On devrait les payer plus cher peut-être.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

et moi je pense que c les raloufe en costar loll

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

de toute facon si il lache pas chalite jenvoi une tornade loll

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

c'est du n'importe quoi

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

poukoi tu di sa toi

Forums

partagez et débattez