Le ras le bol de la jeunesse israélienne

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

A Gould
Je n’ai pas la prétention de détenir la science infuse qui permettrait de résoudre le conflit Israélo-palestinien d‘un coup de baguette magique. Cependant, je crois qu’il est permis à chacun d’entre nous d’exprimer une opinion sur ce qui se passe .
Je ne formule tout au plus,comme tu le dis si bien ,qu’un vœux pieux, que le gouvernement israélien parvienne un jour à une paix juste et durable,en faisant fi ,des nombreux détracteurs ,et plus particulièrement des ultras religieux,pour y parvenir.
Si la géographie ne te paraît pas fondamentalement l’élément capital du désaccords entre les partis en conflit,je ne vois pas trop, ce qui motive l’un et l’autre à poursuivre la guerre.
La religion et l’histoire n’ont pas à être mises en avant dans le règlement de ce conflit .Les lieux saints avant 1967, n’étaient accessibles que par très peu de monde. Aujourd’hui ils sont partis intégrantes de l’état d’Israël et qu’a-t-on gagné ?
La souveraineté sur la totalité de cette enclave ?
Assurément,et quoi d’autre?
Intifada,terrorisme aveugle,attentats suicides, et condamnation de la communauté internationale.
Que nous ayons la souveraineté exclusive sur les lieux saints des trois religions monothéistes ou qu’ils soient sous souveraineté internationales ou toutes personnes, quelle que soit sa confession, puisse s’y recueillir,ou est le problème?
L‘essentiel pour nous ,n‘est-il pas avant tout , de pouvoir nous rendre sur les lieux saints qui nous intéressent quand nous le souhaitons?
Quant au pacifisme que tu indiques avoir perçu en moi,j’en suis très fier et c’est plutôt un compliment que je ne réfute pas.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

BLADIMUS (je ne parlais pas de la non-importance de la géographie, mais du fait qu'être en France interdirait de parler d'Israël, de la Russie ou de la lune)

Que je sache les lieux saints sont accessibles à toutes les religions, depuis 1967.

Mais l'achoppement des discussions jusqu'en 2 000 ne vient pas seulement de l'accession ou de la gestion de ces lieux. Le droit au retour par exemple a fait son apparition, et l'amour de la paix ne permet pas de "penser" cette revendication.
Les palestiniens ne peuvent pas exiger 2 états à la fois, l'un judenrein, l'autre ex-juif et progressivement musulman.

L'idée qu'Israël doit en permanence être celui qui donne est en contradiction avec l'idée même de négociation. Surtout quand on évoque des territoires ex-jordaniens et ex-égyptiens, c'est à dire sur lesquels on doit inventer une souveraineté nouvelle (palestinienne, je n'ai rien contre), et non pas "rendre" une souveraineté spoliée en 67.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

A Gould
Le droit au retour des réfugiés palestiniens, clamés à juste titre ,ne date pas d’ aujourd’hui, comme tu sembles l’affirmer,il a été seulement occulté des négociations passées, dans le seul et unique but, de ne pas froisser les israéliens et de permettre aux antagonistes , de démarrer le processus en vue d’accéder à la paix.
Crois tu réellement ,que le fait d’ accorder un droit de retour à la population palestinienne ,fera arriver en masse toutes ces nombreuses populations éparpillées à travers le Moyen Orient ?
Je ne dis pas qu’il faille transiger sur ce point de friction sans prendre de précautions, mais que cela ne devrait pas être l’élément capital du blocage des accords de paix.
Je me permets à travers ce post ,tout au plus, de poser un élément objectif de réflexion, sur la réalité des risques ,sans commune mesure avec les appréhensions non avérées d‘Israël et qui semble à l‘origine du blocage des pourparlers .
S’il est utopique de croire que les juifs du monde entier ,par le simple fait de pouvoir bénéficier d’un retour possible sur la terre de leurs ancêtres ,arriveraient tous en masse en Israël,il est aussi utopique de croire que tous les palestiniens , bénéficiant des mêmes droits au retour sur la terre de leurs ancêtres y viendraient tous en masse.
Les frontières du futur état palestinien, une fois définies, amèneront inéluctablement les gouvernants de ce pays à limiter le retour des réfugiés . La démographie exponentielle et l’espace limité du territoire ,freineront naturellement leur propension à l’ouverture en grand de leurs frontières et au retour des leurs.
En ce qui concerne la souveraineté palestinienne sur les territoires disputés que tu dénonces ,saches que ce territoire ,s’il était sous souveraineté égyptienne,ou jordanienne, n’est pas le problème. Il faut surtout et avant tout ,reconnaître à cette population, qui demeurait sur ce sol depuis des siècles, et qu’ on ne peut nier ,le droit également à l’existence et à un état souverain.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

bullshit


The number of Israelis expressing a willingness to fight for their country has held steady over the past two years at 92 percent, according to the Expressions of Patriotism Index presented at the Herzliya Conference this week.


An IDF soldier. Young Israelis are showing a higher willingness to fight for their country.
Photo: Ariel Jerozolimski [file]
Similarly, the number of Israelis defining themselves as Israeli patriots held steady at about two-thirds at the start of 2008, compared to figures during the past few years.


http://www.jpost.com/servlet/Satellite?c=JPArticle&cid=1200572511065&pagename=JPost%2FJPArticle%2FShowFull

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

BLADIMUS

Tu es en train de dire que les palestiniens auraient droit à 2 pays pour le prix d'un.

Je répète : l'un serait Judenrein, l'état palestinien.

L'autre serait Israël.

Dis plutôt ton idée de façon plus explicite : tu milites pour le vieil état binational si vanté par la LCR en France et d'autres.

Forums

partagez et débattez