LE RETOUR EN FORCE DU MOT «COLON»

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

12 avril 2005 - Alain Rajchman

Les commentaires sur le plan de désengagement de Gaza donnent lieu au retour en force du mot « colon ».


Alors que nous sommes à la veille d’un déplacement important de population permettant une avancée majeure en direction de la paix, les journalistes en nient la dimension humaine par le recours systématique au terme de « colons ».

Il y a à Gaza plus de 8.500 juifs qui vont devoir quitter la maison qu’ils habitent depuis des décennies. La quitter pour toujours restera pour ces hommes, ces femmes et leurs enfants un déchirement.

Au prétexte que les habitants juifs de Gaza sont qualifiés de « colons », on se refuse à évoquer la moindre dimension humaine de la situation dramatique qu’ils vivent. Après tout, ils ne font que mériter le sort qui les frappe. Pourtant, sans une parcelle de reconnaissance internationale de leur geste, voire de leur sacrifice, les juifs qui doutent de l’intérêt du désengagement de Gaza ne pourront qu’être confortés dans leurs positions.

Aucun des déplacements de populations civiles qui ont été organisés par exemple sous l’égide des Nations Unies ne s’est effectué sans contreparties. Entre l’Inde et le Pakistan ou la Grèce et la Turquie, les mouvements de populations ont été bilatéraux pour unifier des territoires.

Le caractère unilatéral du désengagement de Gaza devrait donc se traduire par un peu plus de compréhension et d’encouragements de la part de la presse notamment française. Par le recours au terme de « colons », elle entretient une blessure au lieu d’aider à la soulager.

Cela manque sérieusement de courage et de vision.


Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Bof, tu sais y'a environ une semaine, je lisais une dépêche AFP à propos des menaces pesant sur l'esplanade des mosquées, et un truc a vaguement attiré mon attention...
Je me suis ensuite amusé à relire la dépêche, et il en ressortait ceci (passons outre le fait que soient répétées au moins deux fois les mêmes choses, comme dans beaucoup de dépêches sur Israel/Palestine): sur 12 paragraphes d'environ 3 lignes chacun apparaissaient 9 fois les mots "extrêmistes juifs".

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Quand je pense qu'on est au 21ieme siecle et toujours aussi idiot . Les lecons du passé sont loin d'avoir servi de leçons...

petit glossaire personnel:

"extrêmistes juifs"= groupe d extreme droite Revava « Myriade » des monsieurs Haivri, Kleiner et Marzel= petite minorité de Fanatiques religieux= les pires partisans du défunt rabbin raciste Meir Kahane.



colons des implantations = des gens qui sont venus là parce que le gouvernement leur a fait cadeau de maisons familiales, dont ils n’auraient même pas pu rêver en Israël même. Ils recherchaient une « qualité de vie ». = des cretins naifs qui se font manipuler par un noyau dur de mitnahalim


'''quand les décisions de la Knesset entrent en conflit avec la Halakha , la Halakha l’emportera. D’ailleurs, la Knesset n’est qu’une bande de politiciens corrompus. Et quelle valeur ont les lois séculaires, copiées sur celles des Goys en comparaison avec la parole de Dieu, béni soit son nom ? ''''

-Barouh Marzel,
militant de l’ancien parti Kach interdit par la loi, figure dans les leaders du REVAVA.


'Il faut transférer cette population de bêtes sauvages en Jordanie ''

-Michael Kleiner
ancien député du Likoud puis de Ihoud Leoumi , organisateur egalement de cette REVAVA.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

c'est vrai tu as raison, mais il ne faut pas le dire qu'ici :D)

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Oula moi je fatigue là, j'avais mal lu ton post Tsimbler.

La répétition des mots est au cas où les lecteurs n'auraient pas saisi le sujet qu'il faut réprimander.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur


Est ce qu'on a parle de "sacrifice" quand les colons anglais ont quitte l'Inde ou apres que les francais aient quitte le Maroc?
Non.
Pourquoi?
Parce qu'ils n'etaient pas chez eux,et que cette terre ne leur appartenait pas.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Tsimbler
Posté le 15 Avril à 15:10



"Bof, tu sais y'a environ une semaine, je lisais une dépêche AFP à propos des menaces pesant sur l'esplanade des mosquées, et un truc a vaguement attiré mon attention..."

AFP ? c'est quoi déjà ? Agence France-Palestine?

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Sauf que là ils sont chez eux et que cette terre leur appartient.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

a propos, israel est un etat juif, et jerusalem est sa capitale.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Avi Pazner hier chez Ardisson:

a dit quelque chose comme
"les colonies? mais tout dépend de ce qu'on entend par colonie. Moi aussi je suis contre la colonisation qui est horrible. Mais en Israël ce que vous appelez colonies sont des implantations"

hé oui...

Forums

partagez et débattez