L'Iran se prépare à la guerre ?

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

L’armée iranienne a testé neuf missiles, dont un de type Shahab 3 avec une portée suffisante pour atteindre Israël ou des bases américaines situées au Proche-Orient.

Le but est de montrer que nous sommes prêts

Ce missile testé par les Gardiens de la révolution, l’armée d’élite iranienne, est présenté par les autorités comme un "nouveau" Shahab 3 d’une portée de 2.000 kilomètres.

Les autres missiles testés sont des missiles sol-sol de moyenne portée.

Cette démonstration de force de la République islamique intervient dans un contexte de regain de tension entre l’Iran et l’Occident, qui soupçonne Téhéran de vouloir se doter de l’arme atomique sous couvert d’un programme nucléaire civil.

"Le but de ces exercices est de montrer que nous sommes prêts à défendre l’intégrité de la nation iranienne", a déclaré mercredi le commandant des forces aériennes des Gardiens de la révolution Hossein Salami, cité par Al-Alam.

"Nos missiles sont prêt à être lancés n’importe où, n’importe quand, vite et avec précision", a-t-il dit. "L’ennemi ne doit pas répéter ses erreurs. Ses cibles sont sous notre surveillance", a-t-il ajouté.

Outre le Shahab 3, des missiles Zelzal, d’une portée de 400 km, et Fateh, d’une portée d’environ 170 km, ont également été lancés, a précisé la chaîne en langue anglaise Press-TV. Elle a montré des images du Shahab 3 au moment de son lancement dans une zone désertique non identifiée d’Iran.

Le chef de la marine des Gardiens de la révolution, l’amiral Morteza Safari, a affirmé que ses forces "voulaient montrer leur capacité à faire face à tout aventurisme" des ennemis de l’Iran, a rapporté mercredi l’agence Fars.

Des navires britanniques et américains ont de leur coté achevé mardi cinq jours de manoeuvres dans le Golfe visant à la protection des installations pétrolières, selon la 5e flotte américaine basée à Bahreïn.

Notre première réponse sera de mettre le feu à Tel-Aviv

Le chef d’état-major de l’armée iranienne avait averti samedi que son pays fermerait le détroit stratégique d’Ormuz, dans le Golfe, par où transite environ 40% du pétrole mondial, si ses intérêts étaient en jeu.

Mardi, l’Iran avait menacé de "mettre le feu" à Tel-Aviv et à la flotte militaire américaine dans le Golfe en cas d’attaque contre ses installations nucléaires, au moment où des grandes puissances l’exhortent à suspendre toute activité liée à l’enrichissement d’uranium.

"Le régime sioniste fait actuellement pression sur les dirigeants de la Maison Blanche pour préparer une attaque contre l’Iran. S’ils commettent une telle stupidité, la première réponse de l’Iran sera de mettre le feu à Tel-Aviv et à la flotte américaine dans le Golfe Persique", avait averti l’hodjatolislam Ali Shirazi, représentant du guide suprême Ali Khamenei au sein des forces navales des Gardiens de la révolution.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

tu as pas des choses plus sympas à raconter que toutes ces conneries inutile qui ne font qu'amplifier la haine ?

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

La diffèrence technologique entre d'un coté la flotte US, Israël et de l'autre l'Iran est telle que les menaces iraniennes ne pèsent pas plus lourde que celles proférées à l'époque par Tarek Aziz.

Fanfarronade typique des pays de la région.
Si les "gardiens de la révolution" veulent bruler une ville Tel Aviv n'est pas a leur porté...Téhéran par contre...

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

a-broutin

à toi l'honneur : quel est le dernier sujet que tu aies proposé dans cette rubrique ?

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

dis moi broutin, tu peux essayer d aller ailleurs pour lancer ton venin, cest ta situation difficile qui te fait parler comme ca. Depuis que tu es arrive e, tu n as que des messages pourris.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Vas sur tes forums broutin, fais nous plaisir ok, laisses les notres ok

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

broutin tu veu koi serieu ?

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Le point de vue des etats -unis sur ce qui se passe en iran .
Source : israel infos .
******************************************************
Le Sunday Times britannique a annoncé dimanche que le président américain, George W. Bush, a transmis au gouvernement d’Ehud Olmert un message selon lequel il est «susceptible de donner son accord» à une frappe de l’armée de l’air israélienne contre les installations nucléaires iraniennes, «s’il s’avère que la voie diplomatique ne mène nulle et que les tentatives d’accord avec Téhéran n'aboutissent pas». Simultanément, le Washington Post révélait que «les Etats-Unis ne permettront pas aux appareils israéliens de survoler l’Irak et ne leur offriront aucune aide logistique».

Face aux pressions internes, aux doutes émanant de l’état major américain quant au succès possible de l’opération israélienne projetée, et à ses rejaillissements potentiels, tant sur les plans militaire, économique que diplomatique, Bush s’est contenté de donner, selon l’expression du Sunday Times, un «feu orange» à l’Etat hébreu, «ce qui signifie que Tsahal est autorisée à entamer des préparatifs en vue d’une attaque immédiate, sans pour autant pouvoir compter sur l’intervention des forces américaines, ni sur l’utilisation de leurs bases en Irak».

Bush, qui a qualifié les dernières manœuvres iraniennes et les nombreux tirs de missiles, censément effectués «à titre d’essai» par les Gardiens de la révolution, de «véritable provocation», a exprimé ce week end sa «vive inquiétude» quant au «péril nucléaire» que fait peser le régime des mollahs sur l’Etat juif, mais selon un de ses proches, dont les propos ont été rapportés par le journal anglais, «son gouvernement n’attaquera pas l’Iran, c’est désormais une certitude».

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

NE PAS RENONCER A L OPTION MILITAIRE CONTRE L IRAN
Source: israel-infos.net
*************************************************
Selon l’édition de mardi du quotidien Haaretz, le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, a «promis l’aide des Etats-Unis» au ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, et s’est notamment engagé à fournir à l’Etat hébreu un système de protection, pour les régions du sud du pays, contre les attaques lancées depuis la bande de Gaza, et les tirs de roquettes vers les localités du Néguev occidental.

[Robert gates] Précisant par ailleurs qu’Israël persiste à croire qu’il faut «durcir les sanctions économiques contre Téhéran», le chef du parti Travailliste a pour sa part appelé le gouvernement américain à ne pas renoncer à l’option militaire contre la République islamique d’Iran, si celle-ci poursuit le développement de son programme atomique.
Selon Ehud Barak, la politique actuelle du régime des mollahs fait peser une menace sur «la stabilité de la région et du monde entier», et rien ne semble indiquer que ses dirigeants aient l’intention d’adopter une «attitude plus positive».
Rappelons que des déclarations similaires avaient été faites, la semaine dernière, par le chef d'état-major de Tsahal, le général Gaby Ashkenazi, qui lors de sa visite aux Etats-Unis, avait déclaré que l’Etat juif ne devait repousser «aucune option» afin de mettre un terme aux activités nucléaires de l’Iran.

Forums

partagez et débattez