qui étaient-ils?

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

on a entendu parlé d'eux, enfin pour le peu qu'on en a entendu j'aimerais poster cet article qui parle de l'identité de ces 3 soldats tués, de ces trois israeliens de ces trois juifs de ces trois jeunes hommes. Hanan Barak(z"l)= 20ans, Pavel Slutsker z"l, 20 ans et Eliyahou Asheri z"l, 18ans.

Les soldats tombés dans l’attaque terroriste: portraits
Alexandre Yudkewicz
dimanche 25 juin 2006 - 22:04






Hanan Barak z"l (photo de droite), 20 ans, a été inhumé dans le cimetière d’Arad, ce dimanche, 25 juin 2006, peu après 20 heures. Le matin même, des terroristes qui s'étaient infitrés depuis la Bande de Gaza toute proche, avaient attaqué l'unité de blindés dans laquelle il servait, en position dans le secteur de Kerem Shalom, au sud du Néguev occidental. Hanan, le benjamin de la famille Barak, laisse un frère et une sœur, et ses parents, Doudi et Nila.



Les visites d’amitié et de réconfort n’ont pas cessé au domicile de la famille Barak, dès l’annonce de la terrible nouvelle. Doudi, le père de Hanan, a raconté que ce dernier s’apprêtait à fêter son 21ème anniversaire au mois d’août prochain. «Il savait ce qu’il voulait et où il allait. Il avait déjà un parcours tracé pour l’avenir», a-t-il souligné, parlant avec difficulté de Hanan au passé.



«C’était un garçon qui savait ce qu'il voulait dans la vie», a ajouté Doudi, le père de Hanan, z"l : «Israël a perdu un officier extraordinaire. Je ne dis pas ça parce que je suis son père mais parce qu'il nous a donné 21 ans de bonheur. »



Comme Hanan, Doudi Barak avait servi dans les blindés. «Il n’était pas vraiment un élève doué», se souvient le père de Hanan, «un peu dilettante, même. Mais à partir du moment où il a quitté la vie civile pour s’enrôler dans l’armée, il a changé du tout au tout. Un autre Hanan s’est dévoilé : responsable, éducateur, soldat hors pair.»



Liron Tordjman, un de ses meilleurs amis, raconte quant à lui que Hanan était très fort et avait un cœur d'or. Un héros tout simplement. Il va énormément me manquer. Je le connais depuis le CP. Il aimait beaucoup l’armée, voulait être officier et combattant.»



«Nous avions prévu de nous marier d’ici deux ou trois ans», raconte sa fiancée, Orit Jano, qui avait quitté le nord du pays pour venir vivre à Arad, attendant le retour de son compagnon.



L’autre soldat tué lors de l’attaque terroriste, Pavel Slutsker z"l, 20 ans, était originaire de Dimona. Sa famille avait immigré en Israël en 1991. «Nous craignions tous qu'il ne lui arrive quelque chose à l’armée», a déclaré son frère, qui a appris la nouvelle de la disparition de Pavel alors qu’il était au travail. «Il adorait sa mission de pilote de tank», raconte son frère Victor.



Pavel prévoyait d’étudier la médecine après son service militaire. Elève brillant, il avait même été parmi les rares élus à se voir offrir une bourse complète d’études par l’Université Bar Ilan.



Encaissant difficilement le choc, la mère de Pavel, Lidya, exprime sa colère face à l’attaque si facilement perpétrée en territoire israélien par le commando terroriste : «comment neuf terroristes peuvent-ils pénétrer en Israël et agir à leur guise sans que personne ne les repère ?» a-t-elle demandé, éplorée.



Pavel doit être inhumé lundi matin à 10 heures, dans le cimetière militaire de Dimona.


Les proches d’Eliahou Asheri z''l pleurent sa mort
Judith Cohen
jeudi 29 juin 2006 - 12:45






Prenant la parole ce jeudi matin après l’annonce du meurtre d’Eliahou Asheri zal, 18 ans, originaire d’Itamar, son enseignant, le rav Ytzhak Nissim a déploré la perte de son élève : « Nous avons perdu l’un de nos meilleurs garçons. Le contraste entre sa bonté et son sourire radieux contraste terriblement avec la barbarie et la cruauté de la partie adverse. » Le rav Nissim dirige l’académie préparatoire militaire de Tzufit, où Elyahou étudiait.

Jeudi matin, les parents d’Elyahou, Ytro et Myriam et leurs quatre enfants ont été avertis de la terrible nouvelle de sa mort.

Le Rav Nissim s’est rendu à l’Institut médico-légal d’Abou Kabir ce jeudi afin de procéder à l’identification du corps du jeune garçon. Il a confié au site Ynet : « Tôt ce matin le rav d’Itamar Avi Ronsky m’a contacté, après avoir appris la nouvelle du meurtre d’Elyahou. Nous avons convenu qu’il irait auprès de la famille et que je me rendrais à l’Institut d’Abou Kabir. »

Il a évoqué le souvenir d’Elyahou: un jeune homme souriant, optimiste et calme. “La communauté d’Israël lui est redevable, nous lui sommes tous redevables. Il était l’un des meilleurs éléments de la société » a indiqué le rav Nissim. « Il aimait aider les autres ; c’était un garçon croyant et enraciné dans son amour de l’Etat et de la terre d’Israël. Elyah suivait le programme préparatoire afin de construire sa personnalité avant son service militaire. Il lui restait un an d’étude. »

Une atmosphère de deuil s’est emparée de la localité d’Itamar à la nouvelle du meurtre d’Elyahou et de la découverte de son corps.

La famille a été informée de la terrible nouvelle tôt ce matin par les rabbins Avi Ronsky et Haim Druckman. Les deux rabbins ont soutenu la famille depuis ces jours d’angoisse et ont été les premiers à recevoir la terrible nouvelle de l’armée et de la police. Ce matin à 6 heures un office a été organisé à la synagogue d’Itamar. A 7 :00 les résidents de la localité ont été informés par beeper de la mort d’Elyahou.

Le commandant de la division de Judée et Samarie, le général de brigade Yair Golan et le commandant de la brigade de Samarie, le colonel Youval Bazak sont arrivés à Itamar ce matin et ont livré les détails du meurtre d’Elyahou au secrétariat. Ils se sont ensuite rendus au domicile des Asheri pour leur annoncer la dramatique nouvelle.

Le commandant militaire de la région Centre, Yaïr Naveh, a expliqué qu’Elyahou avait été tué par balles dimanche, peu de temps après son enlèvement. « L’enlèvement d’Elyahou Asheri s’est produit dimanche soir alors qu’il était en route depuis le quartier de la Givat Tzarfatit à Jérusalem pour Ofra. Il a été abattu au moment de son enlèvement, ou peu de temps après, et son corps a été enterré à Ramallah. Il a été tué à l’aide d’un revolver » a affirmé le général Naveh.

“Eliahou a été kidnappé par des hommes de Ramallah liés aux Comités de résistance populaire. Nous avons lancé une enquête dès lundi après l’annonce des CRP. Mardi, les soupçons se sont accrus après l’annonce par la famille de la disparition de leur fils. » , a-t-ajouté.




Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

ce qui peut arriver a des soldats (et particulierement israelien), n'est pas fait pour en sensibiliser beaucoup. d'ailleurs certains ferons la difference entre "victimes innocentes", et soldats. le civil qui vit en judee samarie, est donc un soldat?

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

kaubi oui en effet il est ou il a été ou il aurait été un soldat car le service militaire est obligatoire.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

alex54, en fait leur raison de tuer ne supporte aucune logique. civil, femme enfant ou soldat, que leur importe!

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Kaubi,

"alex54, en fait leur raison de tuer ne supporte aucune logique. civil, femme enfant ou soldat, que leur importe!"
-> j'ai pas suivi, tu parles de l'armée israelienne ?

Adlane

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

kaubi je crois que tu te trompes.on leur enseigne une morale. pk crois tu quils vident les maisons avt de les detruire. sils le voulaint ils pourraient detruire tt et avec les habitants. Israel nen a plus rien a faire de lopinion mondiale surtt qu'elle ne fait que ns casser a chaque geste. alors quils les tuent ou pas ca ne changraient rien a lopinion. et pourtant ils risquent leur vie a satarder sur le terrain pour vider ces maisons abritant les terrorristes.

et tu sai ce qui fait la force des palestiniens c notre moralité. car son gvnt nen a rien à faire des civils qui perdent leur maisons et jouent de cette moralité pour ns pieger. ils savent quon ne tuera pas leur enfants. mais que peu tu faire face à des "gens" prets à tt les sacrifice humain pour ns detruire. un moment ca devien ta vie ou la leur. surtt que le premier cadeau quon ofre a un enfant palestinien est une arme.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

mdrrrrrrr, vous avez tout compris de travers, il ne parle pas de l'armee israelienne (ca te ferait plaisir adlane ?), nan il parle de terroristes palestiniens !

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

art-l ta raison ya eu un non sens! dsl kaubi

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

de rien alex54, c'est toujours avec plaisir... les non-sens.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

au fait, juste pour information, d'autres soldats ont ete enleve dans le nord...

Forums

partagez et débattez