Juif et non juif

Dany B
Dany B

Ce problème juif et non juif est vieux comme le monde.
Il a donné la Shoah et ses victimes et dans une toute autre mesure, ton histoire et ta déception d'être une goye (qui veut dire nation)avant d'être une femme...

Nous somme tous des créatures de Dieu et mêmes les non juifs etc...
Il y a même des commandements de la Thora (sept ) adressés aux non juifs. Il y aussi les justes parmis les nations etc...

Notre Dieu, notre religion nous demande d'être "kédochim" se qui veut dire consacrés à Dieu. Etre à part des autres peuples. Comme à l'intérieur du peuple juif les lévites et les coanims (juifs prêtres) sont en quelques sorte à part eux aussi. Ne doivent pas se mélanger. La judéité se transmet uniquement par la mère juive, ce qui implique que lorsque qu'un juif s'unit et a une descendance avec une non juive, il n'y a plus aucun juif dans sa descendance. Ce qui veut dire disparition de la judéité et à termes disparition de l'indentité juive et de son peuple. C'est la principale raison de l'interdiction de s'unir à une non juive.

Viennent ensuite les affinités. Etre et penser en juif cela existe comme dans d'autres communautés. C'est une sensibilité qui fait que l'on a tendance à s'unir entre juifs.





Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Et que vous n'êtes plus que 12 millions?

Stéphane U
Stéphane U

Réponse à Colline,

Tu oublies une chose, et tu ne le sais peut-être pas, puisqu'à l'origine tu es goy.
La religion juive est l'une des plus ancienne du monde, ce qui explique le "faible" nombre.

De plus tu oublies un fait important qui s'est produit pendant la 2ème guerre mondiale: le génocide de 6 millions de juifs, excuses moi du peu ! une véritable chasse à l'homme pour le détruire et une énorme barbarie... cela a terriblement affecté le monde juif.

Les rescapés et leurs descendants ont eu beaucoup beaucoup de mal à recommencer à vivre, à croire en les autres, à vivre en harmonie, je ne sais pas si tu vous ce que je veux dire?
la reproduction, la volonté de se montrer, l'envie d'être heureux, ont dû mettre beaucoup de temps pour réapparaître dans les esprits.

Et de tout temps, les juifs ont été chassés par jalousie d'avoir été le peuple élu, alors que nous ne faisions rien de mal, nous croyions en D. , nous croyons en notre foi, sans aucune envie de faire du mal ou de vouloir détruire, et cela semble énerver les gens mal intentionnés.

PHAN100

Dany B
Dany B

Assez d'accord avec toi.
Dur destin du peuple élu que nous sommes.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

je suis pour le mariage mixte

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Bonjour, je prends connaissance tardivement de ces réponses.

Je comprends tout à fait le contexte spécifique dans lequel les Juifs sont de nos jours.

Bien sûr, ils ont connu (à mon avis par malchance plus qu'autre chose) une longue histoire de persécutions.

Au départ, si je puis me permettre, dans l'antiquité, les persécutions subies par les Juifs n'étaient pas spécifiques aux Juifs, mais simplement le lot de tous les peuples résistants à l'Empire romain, qui a commis de nombreux crimes de guerre à l'encontre des peuples conquis, en ce compris, du reste, les gaulois, qui n'avaient alors rien à "envier" aux juifs.

Le problème est venu par la suite, du fait des deux grandes religions révélées, qui ont pillé le patrimoine juif et ont prétendu, ensuite, donner des leçons aux juifs.

Et là, on entre dans 2000 ans de persécutions bien particulières, d'origine religieuse, mais qui se sont prolongées dans le monde laïc, avec la "racialisation" des Juifs par les antisémites du 19ème siècle.

Aujourd'hui, où en est-on?

Du côté du monde dit "chrétien" et développé, hors orthodoxie (soit, hors Russie et monde slave) je pense que c'est plié et que l'antisémitisme est derrière nous et pour toujours. A partir du moment où la vaste majorité de la population a totalement abandonné un quelconque rattachement à la pratique du christianisme, je pense que les remugles d'antisémitisme sont condamnés à la marge.

Du côté de l'Extrême Orient, de l'Inde, etc., bref, hors du monde monothéiste, c'est également plié, pour une raison simple : là-bas, les gens se fichent absolument de ces questions. Les "pogroms" sont perpétrés traditionnellement envers les communautés chinoises de la diaspora chinoise, mais pas envers les Juifs.

Restent le monde russe et slave ainsi que le monde musulman. Je conçois que, dans ces sphères, il existe une réelle inquiétude.

Maintenant soyons sérieux, où sont les Juifs aujourd'hui? Dans ces pays? NON.

Ils vivent majoritairement (et même dans leur quasi-totalité) dans des régions non hostiles voire carrément philosémites (comme les US ou Israël).

Et ils sont, aujourd'hui, trois fois plus nombreux que les Irlandais (pour donner un exemple), lesquels, eux, ne sont pas flippés comme ça quant à leur survie.

Donc je conçois l'inquiétude qui pèse sur les Juifs, mais je trouve utile de rappeler quelques faits objectifs!

Oui, l'antisémitisme existe, et oui, à certaines époques, il y a eu danger pour la survie du peuple juif.

Mais, de nos jours, je pense que ce danger est quasi nul (pas plus élevé, disons, que celui qui pèserait disons sur le peuple flamand en Belgique!).

Alors oui c'est un peu agaçant de lire des trucs aussi dingues que "le mariage juif c'est comme la shoah car ça conduit à l'extinction de notre peuple". C'est un chantage pur et simple pour limiter la liberté de conscience de tout un chacun, dans la mesure où c'est inexact et que l'inexactitude du propos est flagrante (surtout depuis que l'Etat d'Israël existe).

Désolée si le ton est abrupt, mais un peu de prise de recul n'a jamais fait de mal à personne!

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Oups, mon dernier message concluait sur les mariages MIXTES et non pas "juifs" bien entendu. Pardon pour la coquille.

Forums

partagez et débattez