Juif et homo.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Quelle place donnée à l'homosexualité dans le judaïsme?

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Il y a pas de place pour l homosexualité dans le judaisme.
Sauf si la personne est conciente et quelle veut sans sortir, par differentes aide.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

je ne pense pas qu'une personne nai homo, mais je pense plutot ke c l'influence....c psychologique!

j'avai un prof de kodesh ki parlai de l'homosexualité comme si ct une maladie...
il n'a pa completement tor !

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Voici un écrit du Grand rabbin Joseph Sitruk expliquant la position du judaïsme sur l'homosexualité:

"Je ne parle pas du caractere naturel de l'attirance sexuelle - un homme est plutot attire effectivement par une femme, sous cet angle-la. Je parle d'un autre aspect des choses, et qui me semble peu a peu devenir dominant dans notre societe, a savoir le confort.
De plus en plus, nos contemporains recherchent systematiquement les solutions les plus confortables. Or, dans ce choix de vie, l'attirance est putot orientée, naturellement, vers le semblable: l'echange s'etablit au plus pres de soi.
Les celibataires qui enterrent leur vie de garcon et abordent la vie d'homme marie ont toujours des difficultes a rarefier ou a rompre leurs relations avec leurs anciens camarades.
Inversement, le mariage va exiger un don de soi, des sacrifices, des choix souvent contraires au confort egoiste que l'on peut se construire en celibataire. Cet effort-la, beaucoup ne sont pas prets a l'accomplir et se refugient dans une sorte de confort qui est le prolongement de la vie avec les copains.

L'homosexualite est evidemment d'abord et principalement une perversion sexuelle.
Mais ce n'est pas pour moi l'aspect fondamental, socialement parlant.
Si l'homosexualite n'etait qu'une inclination sexuelle, elle serait gerable, d'un facon ou d'une autre. Mon inquietude vient de cette facilite avec laquelle de plus en plus de jeunes s'orientent vers ce choix qui va a rebours de ce grand defi humain qui consiste a affronter et surpasser la grande question de l'alterite.
Alors que la loi entreprenne de justifier et de legitimer cette situation...

La force du message biblique tient au fait qu'il n'y en a pas deux lectures possibles :
L'homosexualite est une "abomination": Il n'y a pas a discuter plus loin la question d'un point de vue theologique.
Il existe, en Israel ou ailleurs en Diaspora, des associations de dialogue sur l'homosexualite, mais elles sont purement laiques. Le discours rabbinique, lui, est tout a fait clair et non equivoque. En revanche, il faut evidemment aider les homosexuels, non en moralisant leur situation mais en etablissant avec eux un dialogue sincere et non culpabilisant. J'en ai connus qui sont sortis de cette orniere parce qu'ils ont eu la lucidite necessaire et le courage d'aborder le probleme. "
...
Grand Rabbin Joseph Sitruk

Le message est assez claire je pense...

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Si tu parles d'homosexualité dans le judaïsme, elle est considérée comme une faute grâve.
Si tu parles d'homosexualité par rapport aux juifs, là c'est autre chose, ça dépendra forcément de l'opinion de chacun...

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Donc, si je comprends bien, l'homosexualité n'est pas considérée comme naturelle, comme substance à certains êtres vivants?

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

CLAP ! CLAP ! CLAP ! (japlo di le discour!)

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

oui, le message est clair, affligeant, mais clair.

Vous pensez que l'homosexualite est une maladie, une deviance psychologique acquise et non innee. Les nazis aussi le pensaient et je pese mes mots. Nous, les juifs, nous avons ete persecute comme les communistes, tsiganes et autres homosexuels (la liste est bien plus longue) pour nos differences et comme faisant parti d'une minorite (donc suspecte et meprisable). Lire de tels propos est une honte.
C tjs pathatique de se rendre compte le racisme de gens subissant le racisme.

L'homosexualite est inne en chacun d'entre nous. On ne le devient pas, on nait ainsi, c comme ca. Ce n'est pas parce qu'un prof de Koddesh ou bien le grand rabbin de france pense une betise que vous devez y croire. Cette attitude de rejet et d'exclusion doit etre combattu car c'est une forme de racisme et de xenophobie. Vous etes certainement les premiers a hurler lorsque nous sommes montres du doigt en tant que juif alors que vous faites exactement la meme chose avec les homosexuels.

La sexualite est une histoire privee, personnelle et qui ne regarde personne. Personne n'a le droit de juger les pratiques sexuels de qq'1 (sauf bien sur si il y a pedophilie ou pratique degradante non consentie).

Bcp disent qu'il y a de plus en plus d'homo. C faux, il n'y en a pas de plus en plus, il y en a tjs eu autant. C uniquement parce que nos societe democratique les acceptes de plus en plus, heureusement. Etant de plus en plus accepte en tant que membre a part entiere de la communaute nationale, ils assument de plus en plus leur sexualite, c tout. Il y a bien entendu la meme proportion d'homosexuels ds notre communaute religieuse, mais c pas en lisant vos commentaires et en ecoutant les rabbins ou autres professeurs qu'ils risquent d'assumer leur sexualite.

A bon entendeur,.....


Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

"Cette attitude de rejet et d'exclusion doit etre combattu car c'est une forme de racisme et de xenophobie."

Ou as-tu vu qu'il fallait rejeter ou exclure les homosexuels ?
Le Rabbin Sitruk dit justement le contraire !
Il faut les accepter et les aider à surmonter ce penchant contre nature (peu importe d'ailleurs qu'il soit inné ou acquis). Aider les homos à aimer les femmes, pour qu'ils puissent se marier, avoir des enfant et vivre pleinement leur judaisme (ce qui n'est certainement pas facile pour eux), je ne vois pas ce qu'il y a de nazi dans cette démarche. C'est une épreuve à surmonter et grand est le mérite de ceux qui y parviennent !

"Personne n'a le droit de juger les pratiques sexuels de qq'1 (sauf bien sur si il y a pedophilie ou pratique degradante non consentie)."

Il ne faut pas juger, mais, tu le dis toi-même, il y a un "sauf". Pourquoi ce "sauf" n'incluerait-il pas l'homosexualité ? Par exemple, y a-t-il une différence fondamentale entre l'homosexualité et la pédophilie ?

"C uniquement parce que nos societe democratique les acceptes de plus en plus, heureusement."

Elle ne fait pas que les accepter, elle les encourage, et il n'y a pas de quoi etre heureux !

kol touv

Forums

partagez et débattez