Religion

La Matsa cache bien des mystères...

Par 123Cacher Publié le
Pessah c’est le moment des questions et réponses alors voici les questions-réponses qui changeront votre Pessah au cas où vos enfants vous donnent du fil à retordre :
 

Que signifie le mot Matsa ?


L’origine du mot Matza ou Matsa vient du mot hébraïque Tamtsit qui signifie concentré. En effet, ce pain est un pain qui n’a pas levé, un pain plat, ratatiné. Il est également communément appelé le pain du pauvre dans la Torah ou pain de la souffrance (en hébreu la même racine).
 

Pourquoi est-il appelé le pain du pauvre ?


Le pain du pauvre se digère moins bien, et rassasie plus longtemps l'estomac, économisant l’achat de pain pour les pauvres. Voilà pourquoi on a du mal à digérer la Matza. Il est également appelé le pain de la souffrance parce qu’il rappelle l’affliction et l’amertume de l’esclavage du peuple juif en Egypte. C’est en effet ce pain qui a été préparé dans la précipitation avant de fuir la terre de Pharaon, un pays qui les avait gardés en esclaves pendant 116 ans, et le pain n’a donc pas eu le temps de lever mais a été cuit directement.
 

Combien de calories contient une Matsa régulière industrielle ?


Une boulette de Matsa contient 46 calories. Une Matsa contient 111 calories :  adieu gâteaux, viennoiseries et cakes habituels. Si Pessah correspond à la libération du peuple juif, c'est aussi celle de ses calories !
 

Y a t-il plusieurs sortes de Matsot ?


Il y a en effet la Matsa Chemoura qui peut être confectionnée à la machine ou à la main, où le blé est coupé un peu avant sa maturité complète et gardé à l’abri de toute humidité. L’eau est ajoutée juste avant le processus de cuisson. La Matsa simple est faite avec de la farine normale. La rigueur et le temps de fabrication restent les mêmes pour tous : 18 minutes maximum depuis l’instant où l’eau touche la farine jusqu’au moment où elle sort du four.  
 

Qu’à de spécial la Matsa de Pessah ?


Elle est confectionnée spécialement pour Pessah ! Même si elle a le même goût que celle que vous pouvez acheter durant toute l’année, celle-ci est faite spécialement pour Pessah et présente la mention « Cacher Lepessah », signe qu'elle a été surveillée.
 

Qu’est-ce que l’Afikoman ?


Après avoir consommé à peu près 100 grammes de Matsa durant le Séder, on a droit en dessert à l’Afikoman qui n’est rien d’autre qu’un demi-morceau de matsa séparé en deux au début du Séder et mis de côté pour être mangé après le repas en souvenir de l’agneau consommé lors de l’exode. Il est de coutume de cacher l’Afikoman et amener les enfants à table pour le trouver. La consommation due l’Afikoman en tant que dessert est un comportement insolite qui amène les enfants à questionner les parents, but ultime du Seder de Pessah.
 

L’Histoire de la Matsa

  • 1838 : le chanteur français Isaac invente la première machine pour confectionner des Matsot
  • 1888 : Rabbi Dov Behr, émigrant aux Etats-Unis, ouvre la première usine de Matsa dans l’Ohio la B. Manischewitz Company
  • 1832 : La compagnie ouvre une nouvelle chaîne de production dans le New Jersey. Cette compagnie sonne une révolution dans le domaine de fabrication de la Matsa.

Bonnes fêtes de Pessah à tous !
 



Pour réagir, vous devez être connecté à Feujworld Me connecter Je n'ai pas de compte Feujworld

Le mag

Suivez toute l'actualité juive en direct