Le nombre de Palestiniens tués en forte hausse en 2006

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

JERUSALEM (Reuters) - Les forces israéliennes ont tué 660 Palestiniens en 2006, soit trois fois plus qu'en 2005, annonce une organisation israélienne indépendante de défense des droits de l'homme.

B'Tselem, qui suit les opérations israéliennes en Cisjordanie occupée et dans la bande de Gaza, a fait savoir qu'au moins 322 de ces Palestiniens tués ne prenaient pas part à des actions hostiles au moment de leur mort.

Selon elle, des Palestiniens ont tué 17 civils israéliens en Cisjordanie et en Israël en 2006, ainsi que six membres des forces de sécurité. Il s'agit du bilan le plus faible côté israélien depuis le début de la seconde Intifada palestinienne, en 2000.

Réagissant à ce rapport, l'armée israélienne a assuré ne pas prendre délibérément pour cible des civils et a souligné que son seul objectif était de protéger les Israéliens.

"Malheureusement, les activistes palestiniens se servent souvent de bâtiments civils pour perpétrer des attaques mortelles contre des centres de population israéliens", dit-elle dans un communiqué.

"Des Palestiniens non impliqués (dans ces activités ) sont utilisés par différents groupes armés comme boucliers humains pour des activités terroristes."

La plupart des Palestiniens tués par l'armée israélienne en 2006 l'ont été lors d'une offensive lancée dans la bande de Gaza après l'enlèvement par des activistes du caporal Gilad Shalit et des tirs de roquettes en provenance de ce territoire que les forces israéliennes ont quitté en 2005.

Le bilan établi par B'Tselem dans la bande de Gaza est de 405 Palestiniens tués, dont 205 ne participaient pas à des activités hostiles au moment de leur mort.

Les forces israéliennes se sont retirées de la bande de Gaza il y a un peu plus d'un mois en vertu d'une trêve.

En plus des affrontements avec les forces israéliennes, les territoires palestiniens ont connu cette année des violences interpalestiniennes d'une gravité sans précédent et liées, pour la plupart, à la lutte de pouvoir entre les islamistes du Hamas, qui contrôlent le gouvernement, et le Fatah du président Mahmoud Abbas.

Ce dernier a estimé que le bilan de ces violences était supérieur à 300 morts.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

les palestiniens n'ont qu'a bien se tenir.!!!

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

j'ai juste 1 ptit question.....quand ils compte le nombre tué, officielment...ils compte aussi les suicides?

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Pour une fois que ce n'est pas nous qui sommes tuer !

(Façon égoiste de parler et alors ?!)

Ils n'ont qu'à rester chez eux !

Sariel Bendayan
Sariel Bendayan

quand on se met a proteger un teroriste par son corp faut pas s'etonner de creuver

de toute facon c'est pas sa qui va m'enpecher de dormir

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Tant mieux sa en fait des cons en moins.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Peut-être qu'Israël aurait tué 660 palestiniens en une année.

Mais depuis un mois, les palestiniens s'entretuent et d'après tes écrits Radek, ils en sont à 300 morts voire plus.

Le calcul est vite fait, si tous les mois il y a 300 morts à la fin de l'année il y en aura 3 600 morts !

Donc les Israéliens n'ont tué qu'1/6, bref, une goutte d'eau en somme !

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

libi, je ne sais pas. bonne question, lorsqu'un attentat se produit le terroriste est inclus parmis les morts.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur


Hayalim55

Posté le 29 Décembre à 13:35



Pour une fois que ce n'est pas nous qui sommes tuer !

(Façon égoiste de parler et alors ?!)

Ils n'ont qu'à rester chez eux !

AH OUI ET C EST OU CHEZ EUX?

Forums

partagez et débattez