LES 2 COTES DE LA BARRIERE.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

l'on a souvent tendance a oublier les agriculteurs juifs, qui se virent retirer des terres arables(j'ai dit arable, pas arabe!), afin de construire la cloture de securite, mais je n'ai pas encore entendu une voix s'elever contre cette "injustice". et vous cela vous revolte autant??

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

kaubi peux tu nous preciser de koi il s'agit, et nous dire combien d'agriculteur juifs se sont vu priver de leur terre depuis la construction de cette cloture????

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

mais on est comme des fouuuuuuuuuuuuuuuus

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

C'est une revolte en soit mais faut se dire egalement que pour ne plus avoir d'attentats et de morts chez nous, on doit meme payer ce prix la...

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

je n'ai pas les chiffres, mais ils existent.
j'ai lus ca sur a7...

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

tiens tu as repondu avant moi kaubi... et la meme chose que moi, le pb c'est qu'il va avoir du mal a trouve l'info, puisque ca change sans cesse, on doit bien la trouver mais en cherchant mieux...

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Voici l'article qui en parle, j'ai enfin retrouve...


Les agriculteurs juifs lésés par la barrière
15:40 29 Juillet 2004



On se souvient du verdict prononcé le 30 juin dernier par la Cour suprême qui avait décrété qu’Israël devait modifier le tracé de la barrière de séparation. Les juges avaient alors ordonné de détruire certains tronçons déjà construits et de changer les plans pour le reste de la construction. Ils avaient alors affirmé: «Même si cette solution satisfait de façon partielle les besoins de sécurité, il est essentiel de réduire les dommages causés aux Palestiniens».

Mais qu’en est-il du préjudice causé aux agriculteurs juifs ? D’après les informations publiées ces derniers jours, la barrière suivra la Ligne verte et maintiendra des agglomérations telles qu’Ariel et Maalé Adoumim, ainsi que le Goush Etsion, en dehors de son périmètre. Mais il s’avère également qu’elle traversera des champs appartenant à des Juifs et portera donc atteinte à leur source de revenus.

Le secteur de Nebi Samuel est notamment visé par les nouvelles mesures. La barrière doit en effet passer par une importante plantation appartenant à des cultivateurs juifs vivant dans la région de Binyamin. La localité juive de Guivon Hahadasha, non loin de Guivat Zeev, risque également d’être lésée par le nouveau tracé.

Le chef du conseil régional de la région de Binyamin, Pinhas Wallerstein, doit rencontrer le général de brigade Dany Térésa, chargé de ce dossier au ministère de la Défense, afin de tenter d’éviter un tel désastre. Wallerstein sera accompagné de plusieurs représentants des agriculteurs juifs touchés par les nouvelles décisions du gouvernement.

Le problème a par ailleurs été évoqué par le général de brigade Netsah Mashiah, directeur du projet. Il a déclaré que la Cour suprême, en cherchant à tout prix à éviter de porter atteinte aux Palestiniens, risquait de causer de sérieux préjudices aux Juifs. CDP

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Protéger des vies au détriment de l'économie...
Ils ne peuvent pas être indemnisés?

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Ils le seront certainement, mais une fois l'indemnite payee, que leur restera-til comme travail a faire ?

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Mon Kaubinou parait-il que sur une terre ArAbLe la barriere prend mieux ;-))
sur une terre aride ArAbE ca prend moins bien...

Forums

partagez et débattez