manifestation le 6 janvier 2002 à 17h00 à JUSSIEU

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

-UEJF-

UNION DES ETUDIANTS JUIFS DE FRANCE

Le 7 janvier prochain le Conseil d’administration de l’Université Paris VII se prononcera sur une délibération qui fait écho à celle déjà adoptée par l’Université Paris VI demandant à l’Union Européenne de ne pas renouveler son accord-cadre de coopération universitaire avec Israël.
Pour l’UEJF, cette motion est à la fois inacceptable et illégale. Inacceptable car elle ignore la réalité de l’Université israélienne, lieu de dialogue et d’ouverture entre étudiants juifs et arabes, israéliens et palestiniens, et illégale car elle rompt avec la neutralité politique du monde universitaire.
L'UEJF appelle tous ceux qui refusent l’importation en France d’une Intifada des campus à se rassembler

LUNDI 6 JANVIER 2002

PLACE JUSSIEU A 17 H

Elle invite également étudiants et universitaires à signer au plus vite la pétition "Pour la coopération des savoirs et contre le boycott" sur le site http://contreleboycott.free.fr/signer.php3.


Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

La France est deja foutu.
Les campus sont devenus des lieux de propagande anti-israeliens et pro-palestiniens;dans l'indifference la plus totale.
Ce n'est pas a coup de slogans que la situation va changer.
Ceux qui comparent les juifs a des nazis méritent une bonne raclée mais bon l'UEJF prefere se ridiculiser avec des pancartes...

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

personne va te répondre mjj alors je le fais
tes propos sont hors sujet
pour le reste je ne connais pas le problème des coopérations entre université
mais si ils cessent les échanges cela devrait etre certainement nocif...

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

>Subject: A faire circuler au maximum ....pour la manif du LUNDI 6 JANVIER 2003 A 17H
>Date: Fri, 3 Jan 2003 09:14:13 +0100
>
>POUR NE PAS SUBIR DEMAIN L’EXCLUSION DES JUIFS DES UNIVERSITES EN TANT
>QU’INDIVIDUS !!!!
>
>ALORS QU’AUJOURD’HUI ILS SONT EXCLUS EN TANT QUE NATION !!
>
>NOUS DEVONS MOBILISER LE PLUS POSSIBLE POUR MANIFESTER CONTRE PARIS VI
>!!!!
>
>
>L'UNION DES MEDECINS, DENTISTES ET PHARMACIENS JUIFS DE FRANCE
>
>
>ET LES FILS ET FILLES DE DEPORTES S'ASSOCIENT AU
>
>
>COMMUNIQUE DU CRIF
>
>
>« Paris, le 31 décembre 2002
>
>
>Le CRIF appelle à la manifestation organisée par l'UEJF
>
>
>pour protester contre le boycott des universités et scientifiques
>israéliens :
>
>LE LUNDI 6 JANVIER 2003
>
>A 17H
>
>Place Jussieu (Paris75005)Métro JUSSIEU ».
>
>
>
>VENEZ NOMBREUX ET FAITES PASSER LE MESSAGE AUTOUR DE VOUS !!
>
>LISEZ POUR INFO: LE BLOC-NOTE DE BHL
>
>Même s'il est passé inaperçu, c'est l'un des événements majeurs de ces
>derniers jours : une grande université, Paris VI, vient de se prononcer
>en faveur du " non renouvellement de l'accord de coopération
>universitaire entre l'Union européenne et Israël " -en un mot, pour le
>boycott des universités israéliennes.
>
>Je passe sur le camouflet infligé de la sorte à une diplomatie française
>qui venait, par la bouche de Dominique de Villepin, de dire la " volonté
>très forte " d' " intensifier " les " relations bilatérales entre les
>deux pays ".
>
>Je ne m'attarderais pas -à quoi bon ?- sur l'indignation sélective de "
>défenseurs du droit " que je n'ai jamais entendu exiger le boycott des "
>accords de coopération " avec la Chine (l'occupation du Tibet dure
>depuis plus de 50 ans), la Russie (Poutine, en Tchétchènie, n'occupe pas
>Grozny, il la rase), le Soudan (je n'arrive pas à me faire à l'idée que
>les millions d'animistes et de chrétiens exterminés, dans les Monts
>Noubas, par le régime islamiste de Khartoum n'aient pas droit au
>millionième de la compassion dont bénéficient -à juste titre- les 2070
>morts palestiniens de l'Intifada).
>
>Et la vérité est que j'ai renoncé à m'étonner de cet étrange deux poids
>et deux mesures qui est automatiquement de mise dès lors qu'il est
>question d'Israël : de n'importe quel autre pays, on prendrait la peine
>de se demander pourquoi il adopte telle ou telle mesure sécuritaire ou
>militaire ; dans n'importe quelle autre situation, on s'interrogerait
>sur la façon -sans doute y en a-t-il d'autres- de riposter aux attentats
>suicides et aux massacres de civils dans les bus, les cafés, les centres
>commerciaux et les... universités ; mais le propos, là, est ailleurs ;
>le but, le seul but, semble être, une fois de plus, de punir, réprouver,
>diaboliser, mettre un pays entier au ban des nations civilisées.
>
>Car là est le point essentiel.
>
>Le plus inquiétant, dans la décision prise, c'est qu'elle émane de gens
>qui n'ont visiblement aucune idée de la place, en Israël, de ces
>universités avec lesquelles ils appellent à rompre.
>
>Le plus navrant, c'est qu'elle ignore ou feint d'ignorer que ces
>universités sont un lieu, non seulement, bien sûr, de recherche, mais de
>pensée libre, de travail critique, d'insubordination intellectuelle et
>morale, de réflexion sur la mémoire, les mythes fondateurs, l'idéologie
>du pays -souvenons-nous des " nouveaux historiens ".
>
>Le plus accablant c'est que, dans ce Proche-Orient en guerre, dans ce
>paysage politique dévasté par le fanatisme et la haine, les universités
>de Jérusalem ou de Beersheba sont les seules de la région où se
>retrouvent toutes les communautés sans exclusive : juifs, mais aussi
>arabes chrétiens et musulmans, nationalistes palestiniens, Druzes
>-n'est-ce pas très exactement ce que venait chercher le lumineux David
>Gritz, cet étudiant français mortellement touché, en juillet dernier,
>par une bombe à clous jetée dans la cafétéria d'une des universités que
>l'on veut aujourd'hui boycotter ?
>
>Si j'étais d'humeur polémique, je dirais qu'en procédant ainsi, en
>cousant dans le même sac le colon et l'étudiant martyr, le partisan du
>Grand Israël et les intellectuels anti-Sharon qui plaident pour le
>partage de la terre, nos boycotteurs parisiens raisonnent comme les plus
>fanatiques des extrémistes palestiniens : ceux pour qui Israël est un
>bloc, et doit être haï en bloc ; ceux pour qui tout citoyen israélien
>est un militaire en puissance et doit être combattu comme tel. Je
>rappellerais à ces procureurs que l'université française n'a pas
>bronché, jadis, quand des lois scélérates permirent d'expulser de son
>sein Emile Benveniste, Marc Bloch, Jean Wahl. Je leur ferais observer,
>par parenthèse, qu'elle est la seule institution républicaine qui, au
>pays de la repentance généralisée, n'a jamais esquissé un geste de
>regret pour cette faute. Et je m'inquiéterais de la voir, soixante-trois
>ans après, renouer avec la honte en mettant hors-la-loi, cette fois, des
>universités entières.
>
>Comme je souhaite d'abord convaincre, comme je sais que Paris VII, puis
>d'autres, seront saisies, dans les prochains jours, de projets de
>résolutions similaires, je veux surtout rappeler que ces universités
>démonisées sont le coeur battant de ce qu'il est convenu, à Tel-Aviv,
>d'appeler le camp de la paix et que la décision de couper les ponts avec
>elles serait un gigantesque faux pas dans la direction, non de la paix,
>mais de la guerre. Je suis allé à Bir-Zeït, là où l'on caillassa un
>Premier ministre coupable d'avoir dit ce qu'il pensait de la politique
>du Hezbollah. J'ai visité, à Naplouse, cette autre université
>palestinienne de Al-Najah avec laquelle le même Paris VI envisage,
>apparemment sans trop de problèmes, de nouer des " accords de
>coopération " et qui se trouve être, du propre aveu des chefs du Hamas,
>une de leur meilleure " usine à martyrs ". Puisse l'université française
>ne pas se tromper, une fois encore, de combat. Puisse-t-elle prendre la
>mesure de l'erreur qu'elle commettrait en prétendant isoler, transformer
>en ghettos, les seules universités démocratiques de la région. Ce serait
>une honte. Mais ce serait, aussi, un nouveau coup porté à la paix.
>
>Bernard-Henri Levy - le Point - 2 janvier 2003
>
>
>
>
>A faire circuler au maximum ....
>
>
>
>
> Les Fils et Filles des Déportés Juifs de France
>
> Militants de la Mémoire : Président Maître Serge Klarsfeld
>
>
>
> A L’APPEL DE L’UEJF « Union des Etudiants Juifs de France »
>
>
> avec le soutien du CRIF :
>
>
>
>
>
>MANIFESTATION DEVANT L’UNIVERSITE PARIS VI LUNDI
>6 JANVIER 2003 A 17H
>
>
> PLACE JUSSIEU METRO JUSSIEU
>
>
>
>
>
>POUR PROTESTER CONTRE LA DEMANDE DE CETTE
>
>
> UNIVERSITE DE BOYCOTTER LES
>
>
>RAPPORTS UNIVERSITAIRES
>EUROPE/ISRAEL
>
>
>
>
> LES F.F.D.J.F.
>
> « Les Fils et Filles des Déportes Juifs de France »
>
> PARTICIPENT A CETTE MANIFESTATION
>
>
>
>d’autant plus que cette situation nous rappelle de très mauvais
>souvenirs :
>
>Le boycott implacable des entreprises juives en Allemagne hitlérienne,
>alors qu’aurait dû être imposé un boycott des entreprises nazies par les
>grandes démocraties.
>
>
>
>AUJOURD’HUI PARIS VI SOUTIENT LES TERRORISTES
>
>EN BOYCOTTANT LA SEULE DEMOCRATIE
>
>DU MOYEN-ORIENT.
>
>
>
> VENEZ NOMBREUX, AMENEZ VOS AMIS
>
> FAITES CIRCULER CE TEXTE.
>
>
>
> IL EST IMPORTANT D’ENRAYER IMMEDIATEMENT
>
> CE VIRUS ANTISEMITE ET ANTIDEMOCRATIQUE
>
> AVANT QU’IL NE SE PROPAGE
>

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Je vois pas pourquoi on perdrait notre temps a s'egosiller dans un pays qui a deja choisit sa cause .
Si la France n'aime pas Israel et prefere soutenir une cause terroriste c'est son probleme.
Israel n'a pas besoin de la France.
Allons plutot organiser une manif de soutien a Israel et aux familles victimes du terrorisme.
Ne perdons pas notre temps avec des universités françaises dirigées par des sous-merdes qui ne connaissent meme pas la notion "democratie".

Carole Seror
Carole Seror

Au contraire MJJ il ne faut pas ignorer Ses propos .Il faut leur montrer qu'ils ont tor ! C une injustice et il faut tous manifester contre . Le peuple juif a été plusieurs fois soumis à ces formes d'injustice il ne faut pas que ca ce reproduise!
venez nombreux le 6janvier 2003 a 17h00

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

heureusement que tout le monde ne pense pas comme toi...mjj
a++

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Désoler de vous decevoir mais je sais de quoi je parle.
Je peux me vanter d'avoir participer a des dizaines de manifs(gt militant de la DLJP).
C'est pas avec des pancartes qu'on change le cours de l'histoire.
La France est perdue,d'ailleurs contrairement a certaines personnes du site, je persiste est signe,la France est un pays antisemites.
Elle se sert de l'information pour mettre le feu entre les musulmans et les juifs(juifs qui sont en minorités par rapport au musulman)
Ce qui explique les milliers d'actes antisemites de ces deux dernieres années.
En faisant passer les israeliens pour des barbares la france donne carte blanche aux musulmans de casser du juif puisque pour les musulmans c legitime de casser du juif en voyant ce qu'ils font en Israel aux pseudo victimes palestiniennes.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

comment peux tu te sentir autant persécuté?...
aller a++

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

le betar et la ldj n iront pas je te le dis , boycott de votre manif de caca , bougez , devenez activiste et arretez les slogans

Forums

partagez et débattez