UN ET SEULEMENT UN ???

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Je me suis souvent demandé ce qu'il fallait penser des maximes telles que
"l'on ne peut aimer qu'une personne à la fois", ou
"c'est L'homme ou la femme de ma vie"...
Quant à la notion de fidélité... Que fait-elle résonner (raisonner ?) en vous ?
Le débat que je lance est donc double mais finalement n'est qu'un : d'abord, peut-on se contenter d'un seul amour dans toute une vie ?
Ensuite... à partir de quel moment y a-t-il 'infidélité' ?
Lorsque les yeux se posent sur un autre ?
Lorsque le corps en désire en autre ?
Lorsque le coeur en aime un autre ?
A vous...

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Pourquoi toutes ces questions, YACHA ?
Ce n'est plus le grand amour avec ta femme ?

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Il parait qu'il y a quatre femmes pour un homme et si Patrick Timsit se demande qui a pris sa part, moi je cherche encore mes trois colocataires ...

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

"peut-on se contenter d'un seul amour dans toute une vie ? "

certains y arrivent alors pourquoi pas ?

"à partir de quel moment y a-t-il 'infidélité' ?"

question plus difficile : à partir du moment où tu fantasmes sur un autre, selon moi.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Si tu as de la difficulte Twingo a trouver ta douce moitie ou ton doux quart, tu devrais aller en Chine, avec la preference aux enfants males, il va y avoir bientot plus de 50 millions de celibataires males...un parmi eux fera certainement un effort.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

golois

ce ne sont que des questions...

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

je ne pense pas qu'on puisse se contenter d'un seul amour tout sa vie quand à définir l'infidélité, j'imagine q'il doit y avoir autant de conceptions de l'infidélité qu'il y a de personnes sur cette terre ou presque

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Tout dépend dans quel sens tu le prends.
Côté religieux, certains te diront : le fait de penser à une autre personne en étant marié est interdit.
On parle d'infidélité dans la guémara quand il y a rapport uniquement.
Maintenant sur l'étique moral, c'est vrai que certaines pulsions sont humaines, donc l'infidélité pour moi n'est que lorsque il y a véritablement union physique des deux personnes.
Si à chaque regard, désir, ou si le coeur commence à aimer une autre personne que son conjoint on parle d'infidélité, tout le monde a été au moins infidèle une fois voire plus.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

La maxime, en latin " maxima sententia" , c'est la "sentence la plus générale", or en amour on n'évolue que dans le particulier.
Il me parait donc dangereux de vouloir généraliser en ce domaine.

Un seul amour dans sa vie ? Je ne sais pas que c'est souhaitable, ou convenable, mais je constate que c'est peu probable. Où commence l'infidélité ? Chacun définit sa propre limite.

Je crois surtout que tu as mis la réponse dans ta question " peut-on s'en contenter" : et c'est la seule question à se poser, car l'amour est avant tout contentement.

Et aussi conSentement : n'est donc réalisable, souhaitable et convenable ( au sens où il le convient, participe à ton contentement et non au sens moralo-social du terme ) que ce qui est consenti.

Si tu as besoin de pouvoir poser tes yeux sur les autres et que l'autre y consent , alors ou est le problème ?
Si as besoin de cèder aux envies de ton corps et que l'autre n'y voit pas d'inconvénient, alors personne ne souffre.
Si ton coeur peut contenir 2 personnes simultanément , et quelles se contentent chacune de leur place respective, alors pourquoi pas ?

Il n'y que l'Autre pour te dire comment il faut l'aimer pour le rendre heureux et il n'y que toi pour savoir se qui te contente : mais il n'y a qu'à 2 qu'on obtient un consentement.

Et c'est le fruit d'un dialogue intime, pas l'application d'une sentence générale.

Mais ce dialogue n'est que le prérequis à l'amour : et le plus difficile reste au fond de savoir vraiment ce qui te contente et d'arriver à le saisir quand il t'est proposé.

Et c'est là que blessures passées, déceptions conscientes, inhibitions inconscientes ( cf autres posts ) refont surface et polluent notre jugement, biaisant le dialogue et , SURTOUT, nous empêchant d'agir.

J'en conclue donc, pour ma part, que la condition première à l'amour, c'est la liberté.

Unchain your heart et free your mind
A bon entendeur ...

Ceci était un communiqué du Comité National des gens qui pensent que c'est pas facile d'aimer mais que qu'est-ce que ça vaut le coup d'essayer quand même !!!!

Forums

partagez et débattez