INADMISSIBLE

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

On se croirait en ex-URSS....

Voici l'aventure d'un jeune rabbin d'une famille bien connue en suisse...

La police et les autorités judiciaires se comportent de façon de plus en plus arbitraire à mesure que le Retrait approche. Un jeune couple de la localité de Bet El, a été arrêté avec son bébé quelques minutes après avoir "commis le crime" d'expliquer les enjeux du démantèlement à un policier.

Le couple s'est rendu dans le quartier de Pisgat Zeev à Jérusalem, dans le cadre de l'opération "Panim el Panim" (face à face), dont le but est d'expliquer les conséquences du démantèlement au grand public en se rendant chez les gens en soirée (quand la personne veut bien les recevoir). Les militants étaient munis cette fois d'une liste d'adresses d'agents de police qui participeront au Retrait ou à la répression de manifestations.

Le père du jeune homme interpellé, un rabbin francophone réputé, a raconté à Arouts Shéva en français les détails de cette affaire. La visite se serait déroulée au début comme d'habitude, avec plusieurs discussions tranquilles avec les policiers qui ont accepté poliment d'écouter un moment le jeune couple, et quelques portes fermées comme cela arrive aussi. Les militants ont juste invité les agents à faire de preuve de modération durant le démantèlement, puis sont retournés vers 21h au point de rencontre où ils devaient être ramassés par l'autocar pour revenir chez eux.

Pendant qu'ils attendaient leur bus un véhicule de police s'est subitement arrêté près d'eux, tandis qu'un agent a commencé à les questionner pour savoir s'ils étaient le couple qui avait rendu visite à des policiers du quartier. Le mari, un étudiant de yéshiva peu habitué à mentir, à répondu avec innocence par l'affirmative. Suite à cette réponse le policier les a embarqués avec leur bébé pour les amener aussitôt au poste de police, probablement suite à une dénonciation d'un officier mécontent de cette initiative.

Le mari et sa femme ont ensuite subi chacun un interrogatoire serré pendant plusieurs heures. Les enquêteurs ont forcé le jeune homme à révéler le nom de la personne qui leur avait remis la liste des adresses des policiers, sous peine de garder sa femme et son bébé toute la nuit au poste. Ils l'ont également accusé de faire partie d'un groupe extrémiste. Les policiers ont finalement accepté de libérer la jeune femme et son enfant vers minuit, tout en gardant le mari en détention à la prison Migrash Haroussim.

La police a fait dès le lendemain une descente dans les locaux de la yéshiva de Bet El ainsi qu'au domicile du couple, puis a procédé à l'arrestation de la personne qui avait transmis la liste au jeune homme. Le tribunal de Paix a ensuite prolongé de cinq jours la détention des deux jeunes hommes, suite à la demande du procureur de la police, invoquant leur affiliation possible avec "un mouvement dangereux" et le fait qu'ils auraient incité des policiers à désobéir aux ordres.

Le jeune homme et le deuxième militant ont finalement été libérés ce mardi, après que leurs avocats aient déposé un recours au Tribunal de District. Les juristes ont réussi à prouver, après un long débat avec le délégué de la police, que le seul but de la visite des militants étaient de sensibiliser les policiers à faire preuve de modération et de compréhension envers les résidents destinés l'expulsion, sans inciter à l'insubordination.

Le juge s'est montré très étonné de l'existence d'une liste d'adresses de policiers, tout en avertissant les militants qu'ils devraient payer une amende de dix milles shekels en cas de récidive… (A7)

Sariel Bendayan
Sariel Bendayan

ca ne m'etonne pas du tout

dayeure sure arutz sheva on peut voire 5 policier en train de passer a tabac un manifestan qui n'aivait apparament rien fait le manifestan sen est sorti avc nonbre de blessure et les sinus dechirer la knesset a sanctionnait l'un des policier ayant participer a cette act odieu

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

ben c'est du beau, les palestiniens doivent applaudir de savoir de tels choses!!!
c'est un peu honteux d'agir ainsi..

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Ce qui est surtout étonnant est cette liste... cela devrait être interdit. D'en faire usage n'est pas plus malin.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

sharon montre par la sa peur.
tout les moyens employes aujourd'hui, montre qu'il est conscient qu'au dela d'un certain camp politique, il y a mobilisation presque general.
il a conscience que les moyens qu'il emploie sont critiques par les politiques, et les juristes (cf petition d'academiciens et de professeurs de droit contre les gardes a vues injustifiees et prolongees).
il a conscience que le traumatisme yamit (le retrait du sinai. ce traumatisme est encore present!), n'est rien face a ce qu'il a souleve. car le gouch katif n'est qu'un debut (alors qu'en fait, gouch et nord de la samarie seront evacues), et qu'immanquablement, il s'engage a l'abandon de la grande majorite du territoire de judee samarie.
il a conscience, que sa carriere politique est terminee.
nous parlons en terme de logique a propos de ce coin du monde ou la logique est inexistante, tout ceux qui ont essaye de toucher a ce pays s'en sont trouve punis.

ce pays concquis grace aux miracles. celui qui a vus le soleil s'arreter afin de donner la victoire au peuple d'israel. celui qui des annees durant a ete constemment attaques et qui c'est releve.
ce pays qui est nee des cendres de treblinka, et qui est un defi au monde.
ce pays qui est "une erreur historique", mais qui perdure.
ce pays qui a su faire refleurir le desert.
ce pays qui a sut se defendre et vaincre face aux pays arabes environnants, et face a la lachete du monde occidental.
et sharon oublie tout cela, il parle de logique, alors que nous vivons ici un miracle au quotidien!

certains pensent que le monde a change. que les terroristes d'hier sont devenus de gentils garcons. d'autres pensent que le monde arabe a enfin compris, et que meme mediatiquement il est plus fort.
mais ce n'est ni le monde qui a change, ni ceux qui ne veulent pas de nous dans la region, qui sont devenus plus fort.
ce sont nous juifs qui nous sommes affaiblis. nous comptons jusqu'a present sur notre armee, nous nous confions a des etats qui demain nous lacheront en invoquant le pragmatisme politique.
ce sont nous juifs, israeliens comme non-israeliens qui avons change, nous cultivons notre faiblesse, en enlevant toute spiritualite, tout attachement a une terre qui est pour nous un refuge.
religieux comme non-religieux, nous invoquons l'amitie des peuples alors que ceux-ci dormaient d'aise lorsque nos freres juifs se sont fait massacres a travers le monde.
devons nous reellement vivre d'apres le bon vouloir des autres et demander leur pardon quant a notre existence?

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

kaubi,

Ton texte est un chef d'oeuvre!

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Kaubi, kol hakavod, c'est tout ce que j'ai a dire a propos de ton texte =)

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

très bien kaubi...

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Autant je trouve les méthodes employés par la police absolument révoltante dans cette affaire, autant la liste de policier participant au retrait me semble très dangereuse... Là, les gars qui l'avait étaient des pacifiques, mais si elle tombait entre les mains d'Ygal Amir en puissance, ça aurait pu se révéler catastrophique... De même, imaginez si une telle liste comprenant les policiers engagés dans les opérations anti-maffia sortait du stricte cadre de la police ?

Forums

partagez et débattez