MORT D'UN JUSTE

Salomon Barzilai
Salomon Barzilai

M. Wiesenthal était un personnage extraordinaire qui s'était fait la voix de millions de victimes de l'Holocauste dans l'impossibilité de parler en leur propre nom. Il était animé d'une profonde conviction et d'une formidable force - sa grande croyance dans la justice lui a permis d'amener plus de 1 100 criminels de guerre nazis à répondre de leurs crimes contre l'humanité. Il devrait être vénéré pour ce qu'il a accompli, et ses objectifs ne devraient jamais tomber dans l'oubli ''.


Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

rois avec la création de la fondation il y a peu de chances qu'il tombe dans l'oubli et heureusement d'ailleurs

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

c'est surtout une generation qui disparait...

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Amen

Vendredi essayez d'observer (et de faire observer) 1 minute de silence a sa memoire.

Choisissez l'heure que vous voulez... On s'en fout! Que ce soit 12h, 13h ou avant le kiddouche ou bien les trois, je penses qu'il l'aura amplement mérité.

@+

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Paix a son âme et merci pour tout ce qu'il a pu accomplir.
Amen.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur



C'est et sera toujours un grand personnage qui aura marqué une certaine génération, un temps, une histoire....

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Hommage grandement mérité,merci ROIS
!!

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

"Simon Wiesenthal était la conscience de la Shoa," a déclaré le Rabbin Marvin Hier, doyen et fondateur du centre Wiesenthal de Los Angeles. "Quand l'Holocauste a pris fin en 1945 et que le monde entier s'en est allé à la maison pour oublier, lui seul est resté en arrière pour se rappeler. Il n'a pas oublié. Il est devenu le représentant permanent des victimes, déterminé à faire comparaître les auteurs du plus grand crime de l'Histoire devant la justice. Aucune conférence de presse, aucun ministre ou chef de gouvernement, aucun président ne l'a désigné pour cette tâche difficile et nécessaire. Il a simplement pris à son compte ce 'travail'. Un 'travail' dont personne d'autre n'aurait voulu. La charge était accablante. La cause avait peu d'amis. Les alliés étaient déjà concentrés sur la guerre froide, et les survivants occupés à reconstruire leurs vies brisées. Simon Wiesenthal était seul, endossant à la fois le rôle du procureur et du détective."

Paix à son âme...

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

ca aurait pus etre:
"MORT INJUSTE"

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

96 ans ca n'a rien d'injuste...

Forums

partagez et débattez