Israel à la télé arabe

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

United Press International
3 novembre 2005

L¹ennemi israélien sur les télévisions arabes par Joshua Brilliant

L¹été dernier, une équipe de la télévision d¹Abou Dhabi se joint à un long convoi d¹automobiles qui pénètrent dans la plus grande base militaire israélienne d¹entraînement pour unités de combat. Là, elle monte dans un bus pour "Chicago", un faux village arabe où les soldats s¹entraînent avant d¹aller dans les territoires occupés. Cette fois-là, ils s¹entraînent en vue
du retrait de la bande de Gaza.

Quelques semaines plus tard, alors que la bande de Gaza est zone fermée, une équipe de télévision arabe pose sa caméra près de la frontière de la bande et obtient une interview exclusive avec Dan Haloutz, chef d¹état-major.
Les autres journalistes et équipes de télévision réunis là restent à distance, jaloux.

La plupart des chaînes arabes n¹auraient pas osé interviewer des Israéliens, et encore moins des officiers, mais les temps changent. Ce changement a commencé il y a neuf ans, quand Al-Jazira a commencé à émettre, à engager des vétérans du service arabe de la BBC et à vouloir présenter tous les aspects d¹un reportage, même ceux qui dérangent leurs téléspectateurs (et c¹est bien sûr le cas d¹Israël).

Walid al-Omari, responsable du desk Israël-Autorité palestinienne d¹Al-Jazira, se rappelle avoir interviewé des Israéliens depuis le premier jour : "nous avons tout le temps eu des interviews avec des Israéliens. Il n¹y avait aucune limite".

D¹autres chaînes, comme Al Arabiya, la chaîne d¹Abou Dhabi ou MBC, chaîne appartenant à l¹Arabie saoudite, ont suivi. Progressivement, les officiels israéliens se sont ouverts à elles, le ministère des Affaires étrangères et le bureau du porte-parole de l¹armée y envoient des arabophones.

Jusqu¹en 2000, les contacts ont été sporadiques. Mais depuis le
déclenchement de l¹intifada, ils sont beaucoup plus nombreux, note Amira Oron, une Arabe israélienne porte-parole adjointe du ministère des Affaires étrangères. Al-Jazira et Al Arabiya la contactent plusieurs fois par semaine, dit-elle.

Le major Eitan Arusy, son homologue à l¹armée (parti depuis à New York) se rappelle avoir emmené une équipe de télévision arabe dans une base aérienne et fait asseoir le journaliste dans le cockpit d¹un F-16. Cela aurait été inimaginable auparavant. " Personne n¹aurait pensé cela possible, surtout à
cause des réticences des Juifs ", dit Arusy. "Les gens me disaient "tu es fou ?¹, et je répondais qu¹il y a des journalistes juifs bien pires (que les Arabes)".

Les Israéliens sont très preneurs d¹apparitions sur les chaînes arabes, remarque Amira Oron. Par Al-Jazira, par exemple, ils peuvent toucher bien plus de Palestiniens de Cisjordanie ou de la bande de Gaza que par toutes les autres chaînes réunies. Walid al-Omari confirme : "nous n¹avons aucun problème à avoir des Israéliens. A part quelques extrémistes qui
refusent de donner des interviews à Al-Jazira, la plupart des représentants israéliens acceptent".

Les téléspectateurs arabes étaient violemment contre le fait que des porte-parole, représentants ou journalistes israéliens apparaissent à l¹écran, se rappelle Mohamed Dourrachad, sous-directeur de la télévision d¹Abou Dhabi.

Al-Jazira a été accusée de "diffuser le poison sioniste" et d¹être "au service du Mossad", raconte S. Abdallah Schleifer, du Centre Adham au Caire. Les téléspectateurs arabes appelaient Al-Jazira pour se plaindre que des représentants israéliens parlent de combattants pour la résistance
comme de "terroristes" et qu¹ils justifient la politique israélienne, se rappelle Sana Abdallah, correspondante d¹UPI à Amman.

La plupart des gens n¹aiment pas voir des représentants de l¹armée israélienne s¹exprimer sur les chaînes arabes, en particulier quand ils défendent les bombardements israéliens sur les territoires palestiniens, rapporte Dalal Saoud, correspondant d¹UPI à Beyrouth.

Les Palestiniens, davantage que les autres Arabes, ont davantage l¹habitude du dialogue avec les Israéliens, même si certains n¹apprécient pas ces programmes, dont ils ont le sentiment qu¹ils mettent les positions israéliennes sur un pied d¹égalité avec la leur, affirme Aref Hirawi, directeur de l¹institut d¹étude des médias à l¹université de Bir Zeit, en
Cisjordanie : "en général, les Palestiniens attendent du monde arabe sympathie et soutien, et ils n¹aiment pas savoir que des Arabes ne font que regarder les deux côtés en pensant qu¹ils sont à égalité".

Cependant, progressivement, les gens acceptent ces apparitions comme "faisant partie de la règle du jeu pour une chaîne professionnelle qui veut être crédible", dit Sana Abdallah.

Il arrive fréquemment que les présentateurs posent des questions difficiles et mettent les porte-parole en difficulté. "Si les Palestiniens pensent que leur cause est juste, ils ne doivent pas avoir peur que leurs opposants exposent la leur", dit Aref Hirawi.

Pour Amira Oron, ces programmes aident Israël à faire passer son message à des millions d¹Arabes, bien mieux que n¹importe quel autre média, ou que n¹importe quel représentant : "ils (les Arabes) voient que nous n¹avons pas
de cornes sur la tête". Parfois, le message est indirect. Quand une chaîne montre le député arabe israélien Mohammad Barakeh qui interpelle Ariel Sharon et que le président de la Knesset n¹arrive pas à le faire taire, le message qui passe est
celui d¹une "démocratie dans ce qu¹elle a de meilleur", dit-elle.

Pour Eitan Arusy, un reportage en direct où l¹on voit l¹armée
israélienne à Gaza descendre le drapeau après 38 années d¹occupation a démenti les affirmations du Hamas selon lesquelles Israël a été forcé à partir.

Cependant, Yotam Feldner, directeur du département télévision du MEMRI (Middle East Media Research Institute) dit qu¹à son avis, les Israéliens qui s¹expriment n¹influencent pas les téléspectateurs arabes. "Mais c¹est mieux que rien", ajoute-t-il.

L¹une des difficultés majeures que rencontrent les officiels israéliens est de trouver des arabophones qualifiés pour les représenter. La génération venue des pays arabes, qui y a fait ses études et parle couramment l¹arabe, a aujourd¹hui dans les 70 ans. Les enfants israéliens ne veulent pas étudier
l¹arabe et les professeurs ne sont pas très bons, remarque un officier des services de renseignement de très haut rang, qui a souhaité conserver l¹anonymat.

Même les ministres israéliens nés dans des pays arabes, comme le ministre des Affaires étrangères, Silvan Shalom, né en Tunisie, ne parlent pas l¹arabe. D¹autres, qui prétendent le parler, le parlent si mal qu¹il aurait mieux valu qu¹ils se taisent. "Ils font des fautes risibles", dit la source citée plus haut. Ce n¹est pas seulement une question de manque de
vocabulaire, mais leur accent est mauvais, et les téléspectateurs arabes ne sont pas très tolérants à l¹égard des accents étrangers, dit-il.

Toujours selon la même source, il y a des Israéliens qui parlent très bien l¹arabe, mais ceux-là ne sont pas assez informés. Il se plaint qu¹Al-Jazira présente Israël d¹une manière défavorable et déformée. Les interviewés sont parfois coupés et "si quelqu¹un dit une ânerie", Al-Jazira diffusera
l¹extrait le plus drôle.

Les journalistes sont souvent hostiles, en particulier quand ils ont affaire à des représentants israéliens, dit Yotam Feldner. Mais il y a des exceptions. Quand le Hamas a apporté des roquettes lors d¹une célébration de masse à Jabaliya, et que l¹explosion a tué des Palestiniens, le Hamas a tenté d¹en
faire porter la responsabilité à Israël. Un porte-parole du Hamas a dit à Al-Jazira qu¹il avait vu quatre roquettes dans le ciel. Eitan Arusy est alors apparu à l¹image. "Je l¹ai traité de menteur", se rappelle Arusy. Le représentant du Hamas a refusé de figurer à côté d¹un Israélien, le présentateur d¹Al-Jazira l¹a alors coupé en lui disant : "c¹est votre problème, pas le nôtre". A la place, il s¹est tourné vers un ministre de
l¹Autorité palestinienne pour lui demander son commentaire.

Voici comment Reuters rapporte le même épisode : " je ne m¹exprimerai pas tant que ce criminel est sur votre écran" dit
calmement un porte-parole du Hamas à la chaîne Al-Jazira. Il venait de se rendre compte qu¹il partageait une retransmission en direct avec un porte-parole de l¹armée israélienne.
Dans un excellent arabe, le major Eitan Arusy continua comme si de rien n¹était, réfutant les accusations du Hamas selon lesquelles les Israéliens avaient provoqué une explosion mortelle dans la bande de Gaza. " Ils disent toujours toutes sortes de mensonges ", dit-il. Cet échange en direct sur Al-Jazira entre un représentant de Tsahal et un représentant du Hamas a constitué une première, et cela même si les deux
hommes ne se sont pas parlé directement.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Quand même vous parlez beaucoup des arabes vous trouvez pas?

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

dans els annees 40, les ennemis cetait les anglais, meme si les anglais avait promis de donner un pays en cadeau aux juifs (peut-etre pour sen debarrasser???), mais aussi aux arabes...
puis apres, ca a ete les francais, qui ont abandonné leur soutien actif aux israeliens, puis ce sont les arabes et depuis quelques annees, les musulmans en entier...et meme, le monde entier, sauf une partie des americains...mais ca ne saurait tarder a mon avis. Tout ca pour dire, que tu es pas le seul a etre deteste par les sionistes qui detestent tout ce qui n'est pas juif et sioniste: gabi222, feuj159, rub10, eilat7, misterT, Gould, etc...

mais bien souvent, ils habitent meme pas la, mais sur ton territoire, France, Algerie, maroc, Egypte...alors cest a se demander si...hum...bons ne tombons pas dans les protocoles...

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

sukubus
"Tout ca pour dire, que tu es pas le seul a etre deteste par les sionistes qui detestent tout ce qui n'est pas juif et sioniste: gabi222, feuj159, rub10, eilat7, misterT, Gould, etc... ": mais c'est n'importe quoi ce que tu dis camarade!
je te l'ai déjà, je me sens 100% sioniste et je n'ai pas l'impressoin de prêcher la haine universelle.
ne confonds pas le sionisme avec les sionistes extrémistes feuj, rub, designm
et puis l'histoire du moyen orien et du sionisme est quand même légèrement plus compliquée que ce que tu dis.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

mais alandalus tu preches dans le desert ici...tu ne convaincras pas ni tes amis sionistes veridiques, ni moi-meme de changer d'idées...je connais bien le discours sionistes autant des athées hesitants comme toi que des religieux, et ces multiples discours me font rigoler autant...ah non, j'accorde un certain point aux religieux, car ils me disent que c'est dieu qui veut tout ca...;)

mais juste pour m'amuser un peu avec toi:
sionisme: pays aux juifs (caractere racial)...et non pas pays aux 'israeliens' (territorial)...c'est une grande difference, et desole, je vois parfaitement pourquoi les palestiniens combattent cette idee, vu que le sionisme les exclus d'etre egal aux juifs, meme dans les territoires occupés, meme s'ils sont nés sur ce territoire et que leurs ancetres y sont depuis pas mal de generations, bien plus qu'un -sky quelconque...

mais en gardant le meme principe, si je te disais demain matin, que la france devient le pays UNIQUEMENT des descendants francais d'origine catholiques, et que nous avons priorité sur toi et tes amis sionistes vivant en France pour vivre a tel endroit, occupé tel poste au gouvernement, a l'armee, etc...
si je beneficiais du droit au retour, un ptit exodus personnel, tu me redonnerais ta maison? Vu que, historiquement et genetiquement, je suis plus francais que toi? avec papiers de descendance, si si si...
tu serais le premier a crier que le quatrieme Reich s'est installé en France.

mais les sionistes sont hypocrites, ils reclament des droits superieurs en israel, mais reclament l'egalite en france (sans oublier qu'ils crachent dessus)...alors que ce n'est pas leur pays, aux sens 'sioniste' du terme. J,adore ainsi voir BHL cracher sur la france, pleurnicher pour la Tchetchenie...mais...ohlalala, reclamer le droit d,existence du sionisme quand on critique l'etat supreme.

Oui ton dieu t'a donné ce bout de terre il y a 3000 ans...mais dis-toi aussi que c'est lui qui t'en a chassé, et qu'il ne semble pas vouloir te le redonner aisément. Encore heureux que les goys ne font pas encore comme lui...surtout quand ils lisent DesignM et compagnie.


Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

le probleme alandalus, cest que tu preches tes idees sionistes dans mon pays, que tes amis attaquent mes compatriotes pour promouvoir cette idée, qu'un certain lobby attaquent l'image de mon pays pour la meme raison et que des extremistes vivent sur MON territoire et ME menace...je te dis: va en israel si tu es sioniste tant que ca. C'est la meme chose que je dis aux Islamistes...je ne comprends absolument pas le fait que vous soyez en france, pays que plusieurs de ces sionistes abhorent. Sur ce, je prefere encore Feuj159 a toi...lui il vit la-bas, son discours est plus coherent que le tien.

N'est-ce pas fairplay? chacun son pays? Quand penses-tu feuj159? un 100% sioniste a Neuilly??? mouhahaha

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Subukus,

La seule chose qui dérape dans ton argumentation bien connue (les cocos à Moscou, les Juifs à Jerusalem, etc...), c'est pourquoi tu passes autant de temps ici ?

Ta compulsivité maladive, que tu dois infliger à d'autres forums juifs, musulmans, blacks, francs-maçons, atteste de ton engagement politiquement douteux (et pas juste d'une "opinion").
Celui de la France chrétienne et blanche, etc...

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

sukubus
j'adore parce que tu as l'impression d'avoir inventé la machine à courber les bananes et d'avoir démontré le caractère raciste-colonial-illégitime du sionisme avec tes arguments en béton.
bah le problème, c'est que 1. t'es loin d'être le premier à employer ces argument et 2. ils sont démontables en deux coups de cuiller à pot.

Reprenons les un par un. tu dis:

"sionisme: pays aux juifs (caractere racial)...et non pas pays aux 'israeliens' (territorial)..":

FAUX! d'abord parce que le concept de race n'est plus employé en science sociale ni même en anthropologie. Par exemple, le terme de "sémite" n'a rien à voir avec une race: c'est un concept linguistique (les langues sémitiques, par opposition aux langues indo-européennes ou ouralo-altaiques) qui a été récupéré pour stigmatiser les juifs à la fin du 19ème siècle. Aujourd'hui tu peux demander à tous les spécialistes que tu veux tous te diront qu'il y a des ethnies, des peuples, peut être des cultures et des civilisations mais il n'y a pas de races.
Donc s'il n'y a pas de race, il n'y a pas de race juive.

FAUX ensuite parce que les juifs n'ont jamais prétendu être une race et encore moins construire Israel sur des bases raciales: Israel est l'Etat des Juifs considérés comme un Peuple donc de gens nés dans des pays différents, avec des coutumes différentes, avec des "physionomies" différentes (type européen, type africain du nord, type yéménite, type éthiopien etc..) mais qui 1. revendiquent une histoire et une religion commune et 2. manifestent une volonté de vivre ensemble.
Le sionisme est assimilable à un nationalisme juif. Son essor est d'ailleurs contemporain du mouvement des nationalités en europe à partir de la deuxième moitié du 19ème siècle.
Il n'est donc ni plus ni moins raciste que le nationalisme français, italien, grec, irlandais etc... Il est une alliance entre le nationalisme d'un renan (volonté de vivre ensemble, on choisit de devenir français) et celui d'un fichte (on NAIT allemand par la langue).

"en gardant le meme principe, si je te disais demain matin, que la france devient le pays UNIQUEMENT des descendants francais d'origine catholique": Je te répondrai qu'il y avait des juifs en France avant que la France ne soit catholique. Il y a des juifs en france depuis les débuts de l'Empire romain et on trouve les vestiges de leur présence dans le sud (lyon, avignon, carpentras etc.) et en alsace par exemple qui datent du premier siècle après jésus christ.
Or, si je ne m'abuse la france est devenue chrétienne dans les années qui ont suivi le baptême de clovis, soit aux 5ème et 6ème siècles après jésus christ.
Désolé...
Cela ne veut évidemment pas dire que tous les juifs de france descendent des premiers juifs arrivés en France! Mais quel "catholique" français peut prouver que ses arrières arrières arrières grand parents se sont convertis en même temps que clovis?
tu vois, sur ce terrain on est quitte camarade.

"si je beneficiais du droit au retour, un ptit exodus personnel, tu me redonnerais ta maison? Vu que, historiquement et genetiquement, je suis plus francais que toi? " Je n'étais pas au courant qu'on avait identifié le "gène français", donc je ne vois pas en quoi tu es génétiquement plus français que moi!
Le peuple français n'a pas de spécificité génétique! ce n'est même pas une ethnie! Car quelle ethnie regroupe des alsaciens, des bretons, des marseillais, des alsaciens, des normands etc...?
La nationalité française repose sur deux piliers: le droit du sol (être né en france) et le droit du sang (être né d'un parent de nationalité française). Il n'y a pas de degré de nationalité française: on est français ou on ne l'est pas. D'ailleurs à une époque (la constitution de 1793 je crois) il suffisait d'avoir "mérité de la patrie pour avoir DE DROIT la nationalité française.
Si toi tu peux justifier d'un de ces deux critères, soit le bienvenu! Sinon fais comme tout le monde: va faire la queue au consulat et après on verra.
Moi je suis serein parce que les deux critères me la donnent: mes deux parents sont nés français et je suis né en france.
Pour ton information, "historiquement", ma famille est française depuis les décrets crémieux (1870-71) qui ont accordé la nationalité française aux juifs d'algérie.

"mais les sionistes sont hypocrites, ils reclament des droits superieurs en israel, mais reclament l'egalite en france (sans oublier qu'ils crachent dessus)...alors que ce n'est pas leur pays, aux sens 'sioniste' du terme": tu confonds deux choses: sioniste et juif. On peut être l'un sans l'autre.
Ceci dit les sionistes ne réclament justement aucun droit supérieur aux autres: ils réclament ce que la déclaration des droits de l'homme et du citoyen (dont tu n'iras pas me dire qu'elle est "raciste" j'espère) accorde à tous les peuples: le droit à disposer d'eux mêmes. Or ce droit, il s'exerce dans le cadre stato-national: chaque peuple veut un Etat indépendant.
Les juifs ont ce droit et les palestiniens ont le même, je ne vois pas comment on pourrait accorder ce droit aux uns sans l'accorder aux autres.

"Oui ton dieu t'a donné ce bout de terre il y a 3000 ans...": le fondement du sionisme originel n'est pas la "promesse divine": la bible n'est pas un cadastre.
La terre d'origine des juifs, l'endroit où leur culture s'est développée, où ils ont été indépendants pendant près de 1000 ans, l'endroit où on retrouve des traces archéologiques de leur présence continue depuis 3000 ans, c'est là le seul endroit où ils ont le droit de construire leur Etat.
La différence entre les sionistes modérés et les extrémistes, c'est que les premiers demandent UNE PART de cette terre tandis que les seconds la réclament EN ENTIER.
La première demande est tout à fait compatible avec la création d'un Etat palestinien, la seconde non.
Quant à la place du judaisme dans l'identité israélienne, j'ai plusieurs remarques.
Tout d'abord, 20% de la population israélienne n'est pas juive. Ca veut pas dire qu'il n'y a pas de problèmes de cohabitation, de discriminations, de racisme: il y en a dans tous les pays développés et compte tenu du contexte, ce serait même surprenant qu'il n'y en ait pas!
Ensuite, est ce que l'identité grècque n'est pas étroitement liée à la religion orthodoxe? Et la russe? Et la serbe?
Est ce que l'identité irlandaise, polonaise, ukrainienne, espagnole, italienne, n'est pas étroitement liée à la religion catholique?
Est ce que ces pays sont pour autant "racistes'? Est ce que ce ne sont pas des démocraties?
Si tu parles urdu tu le sais déjà mais si ce n'est pas le cas, je vais t'apprendre un truc: paki-stan, ça veut dire "pays des purs". Pourquoi? parce que le pakistan a été créé en 1947 pour devenir le pays des habitants musulmans du sous continent indien. Est ce que c'est plus scandaleux que de créer un pays pour les juifs?
Et l'iran? Depuis le 16ème siècle, l'identité iranienne est étroitement liée à l'islam shiite. Est ce que c'est plus scandaleux que de créer un pays pour les juifs?
Au pakistan et en iran, combien il y a de citoyens non musulmans? Quels droits ont ils?

Dernier point: le retour des réfugiés palestiniens.
D'abord, aujourd'hui, combien de gens qui ont le statut de "réfugiés" délivré par l'UNRWA sont bel et bien des personnes qui ont fui ou ont été expulsées en 1948?
Pas beaucoup! la plupart n'a jamais mis les pieds dans ce qui est aujourd'hui israel, bien que je ne conteste absolument pas que ce soit également la terre de leurs ancêtres! Donc techniquement ils ne sont pas des réfugiés: ce sont des gens qui sont nés dans des camps de réfugiés, ce n'est pas exactement la même chose!
Mais sur le fond, en fait le problème n'est pas vraiment là.
En effet, comme je te le redis, je ne conteste absolument pas que les palestiniens ont des droits sur la palestine! Et je ne conteste absolument pas non plus que la création d'israel, qui est parfaitement légitime à mes yeux, leur a causé un terrible préjudice!
Ce sont deux évidences!
Mais le problème c'est qu'on se trouve en présence de deux peuples, les juifs et les palestiniens, qui ont des droits également légitimes sur la même terre.
Qu'est ce qu'on fait?
si chacun dit "je veux tout", bah la guerre continuera et, désolé pour les palestiniens et les pays arabes, mais pour l'instant, ils ont perdu.
Donc la seule solution pour avoir la paix, c'est que chacun dise: je renonce à une partie de mes droits parce que sinon la paix est impossible. Les palestiniens doivent renoncer à ce qui s'appelle aujourd'hui israel. Les israéliens doivent renoncer à la cisjordanie et à gaza. Donc les réfugiés palestiniens ne reviendront jamais en israel. Et les juifs qui habitent gaza, hébron, bethleem etc...doivent en partir.
Au final, ce serait une solution classique: des échanges de population, aussi injustes que nécessaires.
C'est exactement comme ça que ça s'est passé entre la turquie et la grèce en 1920.
C'est exactement comme ça que ça s'est passé entre l'inde et le pakistan en 1947.
Numériquement, 800 000 palestiniens ne reviendront jamais "chez eux" et 800 000 juifs irakiens, algériens, égyptiens, iraniens, etc. ne reviendront jamais "chez eux".

Voilà. Je sais que je ne te convaincrai pas. Je m'en fous un peu d'ailleurs. Je pense juste que c'est important d'essayer de te montrer que les choses sont plus complexes que tu le penses.
Je ne sais plus qui a dit que le problème entre les israéliens et les palestiniens c'était comme l'histoire d'un type qui saute du 4ème étage parce que son immeuble est en feu. En tombant, il blesse gravement un passant. Est ce qu'il doit aller en prison celui qui a sauté? Est ce que c'est un salaud? Est ce qu'on peut exiger de lui qu'il ne saute pas? Je ne pense pas. Est ce que tu vois ce que je veux dire?
Une ptite dernière pour la route: Elie Barnavi, qui est un type exceptionnel, quand il parle du conflit il cite nietzsche dans la naissance de la tragédie, qu'il définit par cette formule: antigone a raison, mais créon n'a pas tout à fait tort.



Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

sukubus,
"tu preches tes idees sionistes dans mon pays, que tes amis attaquent mes compatriotes pour promouvoir cette idée": je croyais que tu étais canadien, quel rapport avec ma prêche sioniste? quels "mes amis"? quels "tes compatriotes"?

"qu'un certain lobby attaquent l'image de mon pays pour la meme raison et que des extremistes vivent sur MON territoire et ME menace...": quel pays? le canada? la france? Quels extrémistes? je comprends rien..
Et puis le lobby, on en a déjà parlé 100 fois!! Quel lobby? Je te promets que si les Sages de Sion me contactent pour diriger le monde je t'appelle.

"je te dis: va en israel si tu es sioniste tant que ca": les américains d'origine irlandaise qui habite à boston, ils sont à fond pour les républicains irlandais non? beaucoup envoyaient même de l'argent à l'IRA non?
Les américains d'origine grecque ou italienne de new-york, ils sont vachement fiers de se dire grecs ou italiens non? Ils seraient vachement concernés s'il y avait une guerre en Grèce ou en Italie ou si l'existence de ces pays était menacée non?
tu exiges d'eux qu'ils retournent vivre en irlande?
Pourquoi tu l'exiges des juifs qui, comme moi, sont soucieux de l'existence d'israel, c'est à dire sionistes?


Sariel Bendayan
Sariel Bendayan



"N'est-ce pas fairplay? chacun son pays? Quand penses-tu feuj159? un 100% sioniste a Neuilly??? mouhahaha"

ce que jen pense troudukus c'est que alandalus est tout sauf sioniste ce n'est qu'un petit de ces éxtréme gaucho toi et lui vous allez bien enssenble une paire de couillon qui parlent que de la daube

"qu'un certain lobby attaquent l'image de mon pays pour la meme raison et que des extremistes vivent sur MON territoire et ME menace..."

pour ton informotion troudukus le quebec n'est plus français MDRRR et en quoi les sioniste te menace si tu veut rester chez toi avc tes idée a la con nous les "sioniste" on sen branl mais quand tu vien discutez sur un probléme qui son entre les "sioniste" et palos il ne faut pas s'attenfre a ce que tu soi aimer des "sioniste" de toute façon qui t'aimrai avc tes sal idée de gocho de mes cou**es

Forums

partagez et débattez