Arretons d'être naifs, soyons lucides

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Au fil des siècles, l’histoire se répète et certains d’entre nous n'en retiennent pas les leçons.
Le plus grand ennemi du peuple Juif est la propagande.

C’est ce fléau qui nous a « physiquement » terrassé au long de notre histoire.
L’apogée fut atteinte avec la shoah ; où l’histoire d’un homme qui a embrigadé tout un pays ; toute une armée ; toute une région ; toute une jeunesse à nous détruire.

L’antisémite se sert toujours de soi-disant causes qui sont en fait des prétextes afin de nous anéantir :

"Nous haïssons les Juifs parce qu'ils possèdent trop de richesses et trop de pouvoir".
"Nous haïssons les Juifs parce qu'ils prétendent avec arrogance appartenir à un "peuple élu".
"Nous haïssons les Juifs parce qu'ils ont tué Jésus".
"Nous haïssons les Juifs parce qu'ils sont différents de nous"
"Nous haïssons les Juifs parce qu'ils appartiennent à une race inférieure".
Par ailleurs vous remarquerez que la théorie du bouc émissaire s’applique particulièrement bien aux Juifs.

Aujourd’hui nous avons le prétexte « Israël » (bienvenu dans la liste déjà longue et pleine de haine)

A ceux qui pourrait me prétendre « parano » je leurs réponds qu’il y’a toujours des signes précurseurs avant un drame et que si les Juifs allemands avaient été paranos dans les années 30…

La situation n’est pas aussi dramatique aujourd’hui, mais :

Quand on voit la haine « morale » envers l’Etat d’Israël, je suis en droit de se poser la question.

Quand on voit ce que l’on est en train de voir, 60 ans après la shoah, je suis en droit de se poser la question.

Quand on voit de plus en plus de pays comparer Israël à l’Allemagne nazie, je suis en droit de se poser la question.

Je rappellerai à ceux qui en douterais encore que l’antisémitisme a explosé en France à l’époque où Barak était encore premier ministre (le prétexte Sharon n’est pas valable en conséquent).

En France, nous avons le droit d’être antisioniste or l’antisionisme est un excellent prétexte pour l’antisémite.
Cela pourrait expliquer le fait que seuls les Juifs et quelques sympathisants aient manifestés contre l’antisémitisme ambiant en France.
Parce que dans le fond, quand on touche à un Juif en France, ce n’est pas la France que l’on touche, mais le Juif…

Certains membres de la communauté juive de France pensent qu’ils peuvent combattre cette manipulation (médias et gouvernement), cette propagande (de l’intégrisme principalement islamique).
L’unique façon de sortir gagnant de cette propagande, et de cette manipulation, serait d’utiliser les mêmes outils ; or, utiliser les mêmes outils reviendrait à nourrir cette même propagande et manipulation et en conséquent, ce serait encore plus dramatique pour nous.

En conclusion nous serons toujours perdant face à la manipulation et à la propagande.

L’exemple de la mort du petit Mohamed Al Dura illustre parfaitement cet exemple :
Rien ne permettait de prouver qu’il s’agissait d’une balle israélienne or, la manipulation des medias a bien fait son boulot, puisque pour tout le monde, il ne faisait aucun doute que Tsahal était une armée criminelle qui assassinait délibérément des enfants.
L’enquête qui a suivie, a montré points par points que la probabilité de la balle qui a tué cet enfant avait plus de chances d’être palestinienne qu’israélienne.
Cette enquête fut bien entendu, perçue comme une manipulation israélienne (bien qu’elle soit allemande en partie…).

Aujourd’hui en France, l’antisémitisme est combattu.
Mais il n’a pas été combattu à ses débuts, à sa racine…
Aujourd’hui, il en est incurable tellement il s’est banalisé.
Ne rien faire, c’est l’accepter.
Le combattre, c’est l’armer davantage.
Que faire en conséquent ?

Pour ceux qui pensent que vivre heureux, c’est vivre cacher : vous pouvez faire des projets d’avenir en France.

Pour ceux qui, comme moi, pensent que lorsque l’on vit caché, l’on renonce à sa liberté d’être ce que l’on est (en l’occurrence Juif) et que par conséquent l’on ne peut être heureux : vous pouvez faire des projets d’avenir en dehors de la France.

Préfèreriez-vous vivre dans un 50 mètres carrés avec une personne que vous aimez et qui vous aime ?
Ou, dans un palace avec une personne que vous n’aimez plus, ou qui ne vous aime plus ?

Pour ma part, je pense qu’il est très difficile de quitter son pays pour un autre.
Quitte à prendre cette décision courageuse, autant le faire pour rentrer à la maison….

Rudy Sitbon











Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

On est en droit de se poser la question.
Desolé pour la faute de syntaxe.
J'avais changé la phrase en cours de route et g omit de corriger l'erreur avant l'envoie du post.

J'en suis desolé(d'autant que ca fait tres c..).

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

mjj rien a dire....t'es chanmé! j'kiff ske tecris!

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

MJJ,

ton message est vraiment désespérant, c'est pourquoi j'ai envie de dire à tous les Juifs qui décident de rester en France : MERCI.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

MJJ tu as entièrement raison.
Né dans ce pays, j'en ai parfaitement
suivi les règles, pensais être parfaitement
intégré... et puis, comme beaucoup
d'entre nous, il y a quelque chose qui s'est
brisée en moi ces dernières années, "un
divorce idéologique" avec la société française, pour reprendre les termes d'arnault Klarsfeld, et puis en fait quelque chose de plus grave, mon identité française même : et oui, je me sens étranger dans mon propre pays, ce qui me navre terriblement, et le décalage entre ce que je suis et les goys
que je fréquente est de plus en plus grand.
Oui, et n'ayons plus peur de le dire, notre avenir en France s'annonce sombre et incertain et ceux qui le nient ne trompent qu'eux mêmes.
Je ne veux pas vivre en maranne, ne plus avoir d'idéal,
ne plus avoir de repère politique, votant pour celui qui sera le moins pire
pour la défense de notre communauté... on en est réduit à ça aujourd'hui!
Alors, magré la crise, malgré le terrorisme, je vois mon avenir en Israel
où chacun de nous peut être un hébreu libre, aspirant à un idéal.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Nath, ce n'est pas mon message qui est desesperant; c'est la situation des Juifs de France...

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

je ne comprends pas entierement ton sujet. moi, je vis dans un 300 metre carre en...israel. quand a ceux que j'aime, je les invite pour quelques heures chez moi.

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

sans vouloir te blesser Nath2 ca se voit que tu n es pas juive juste avec ta facon de penser. tu es a des annees lumieres de la pensee juive. tu dis merci a tous les juifs qui veulent rester en france mais pourquoi, quel avenir pour eux, tous a copernic pour en faire de bons juifs francais???? pffffff c est lamentable.

MJJ ta conclusion est brillante et j espere qu auncun juif ne perdra ca de vue. on ne dit pas qu il faut rentrer a la maison tout de suite (meme si c est mieux) mais il faut y penser et se le fixer pour objectif ultime

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Rudy, je ne vais pas te surprendre si je te dis que ton texte est extra ...


Nath2

Moi je veux rentrer chez moi, a 4000 km d'ici.
Viens dans ma ville et met toi à ma place quand je me fais insulter.

Bien sur, ce n'est rien à coté de mes amis qui se font tabassés, et pourtant, ils n'ont aucun signes montrant leur judaïsme.

Et avec ca, quand on vient à Paris pour retrouver une comunauté entière, on se fait cracher dessus en sortant de la synagogue, ou encore mon copin qui s'est fait volé son portable en pleine rue, par terre, recevant des coups de pieds dans le ventre avec derrière un disque qui criait "sale juif".


Aujourd'hui on est en sécurité nulle part, et on en a marre.
On ne va pas attendre eternellement qu'un climat serrain revienne, alors qu'on a un pays que l'on aime et qui nous tend les bras.



Nath2, le sionisme se finit en Israel.
Ne sois pas choqué si nous, juifs sionistes, desirons quitter la France.

Comme je te l'avais dit il y a quelques mois, cela fait parti des choses que nous seuls, juifs, pouvons comprendre et ressentir ....

Ancien utilisateur
Ancien utilisateur

Et à tous les déçus d'Israël qui peut-être un jour reviendront, je dis "welcome home!", "bienvenue à la maison", tout Juif francophone a sa place en France.

Forums

partagez et débattez